Vaccin ou Covid : le risque de thrombose est sans commune mesure. © Iuliia, Adobe Stock
Santé

Entre 8 et 10 fois plus de risques de thrombose après une infection à la Covid-19 qu'après avoir été vacciné

ActualitéClassé sous :vaccin anti-Covid , thrombose , Covid-19

[EN VIDÉO] Covid longue : quand les symptômes durent des mois  De nombreuses personnes sont atteintes de Covid longue, une forme de la maladie qui peut s'étirer sur plusieurs mois. © Futura 

De rares cas de thrombose cérébrale possiblement liés au vaccin AstraZeneca ont suffi à faire paniquer les autorités de santé. Pourtant, ce type d'événement est bien plus fréquent chez les patients infectés à la Covid-19. De quoi remettre le bénéfice-risque en perspective.

Les quelques cas de thrombose atypiques recensés après le vaccin AstraZeneca et Johnson & Johnson ont conduit à une sévère restriction de leur utilisation, quand ils n'ont pas été tout simplement bannis comme au Danemark. En France, où le vaccin AstraZeneca est désormais réservé aux plus de 55 ans, les médecins observent de nombreux désistements de patients. Un principe de précaution totalement hors de propos, si l'on en croit une nouvelle étude publiée par l’université d’Oxford. D'après ses conclusions, le risque de développer un caillot de sang cérébral est 10 fois plus élevé après avoir attrapé la Covid-19 qu'après avoir reçu un vaccin.

Les scientifiques ont examiné le nombre de thromboses cérébrales parmi deux groupes de patients ayant attrapé la Covid-19, ou ayant été vaccinés soit avec un vaccin à ARNm (Pfizer ou Moderna), soit avec un vaccin AstraZeneca. L'incidence est la suivante :

  • 39 cas de thrombose par million pour les patients infectés par la Covid-19
  • 4 cas par million pour les vaccins Pfizer et Moderna
  • 5 cas par million après la première dose du vaccin AstraZeneca

Le risque de thrombose dû à la Covid-19 est donc 10 fois plus élevé qu'avec la vaccination Pfizer et 8 fois plus élevé qu'avec le vaccin AstraZeneca.

Risque de thrombose veineuse cérébrale chez les patients infectés à la Covid et vaccinés avec Pfizer, Moderna ou AstraZeneca. © OSF

« Cela nous amène à deux conclusions importantes, souligne Paul Harrison, professeur de psychiatrie et chef du groupe de neurobiologie à l'Université d'Oxford. Tout d'abord, la Covid-19 augmente considérablement le risque de thrombose veineuse cérébrale, ce qui vient s'ajouter à la liste des nombreuses complications du virus déjà connues. Deuxièmement, le risque de thrombose lié à la Covid-19 est bien plus élevé que nous ne le voyons avec les vaccins actuels ».

La balance bénéfice-risque favorable même chez les moins de 30 ans

Il est à noter que le risque du vaccin AstraZeneca établi dans cette étude est deux fois inférieur à celui évalué par l'Agence européenne des médicaments (1 sur 100.000 soit 10 cas par million). Mais, dans tous les cas, cela reste bien inférieur au risque d'attraper la Covid-19, y compris chez les moins de 30 ans, insiste Paul Harrison qui sous-entend que les restrictions liées à l'âge n'ont pas lieu d'être.

Car on ne parle ici que du risque de thrombose. Mais si l'on considère toutes les autres complications possibles d'une infection à la Covid-19 (y compris la mort !), les éventuels problèmes de coagulation liés au vaccin apparaissent « triviaux », tranche John Bell, un autre chercheur d'Oxford interrogé par Sky News.

Le risque de thrombose veineuse avec les pilules contraceptives de 3e génération est 10 fois supérieur à celui du vaccin anti-Covid

On peut d'ailleurs établir d'autres comparaisons de ce type. Selon le ministère de la Santé, le risque de thrombose veineuse avec les pilules contraceptives de 3e génération est de 3 à 4 cas sur 10.000, soit 10 fois supérieur à celui du vaccin anti-Covid (en prenant en compte tous les types de thromboses veineuses).

De même, le paracétamol est à l'origine de milliers d'intoxications aigües chaque année en France. Personne n'a pourtant songé à interdire le paracétamol alors que ce dernier est utilisé pour soigner des pathologies souvent bénignes.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !