Covid-19 : pourquoi il vaut mieux se faire tester l'après-midi

Classé sous :Coronavirus , test de dépistage , test PCR

[EN VIDÉO] Comment fonctionne le test salivaire ?  Les tests salivaires ont une sensibilité moindre que les tests nasopharyngés. 

Les tests PCR affichent une excellente fiabilité en détectant le virus dans 80 à 95 % des cas. Mais, selon une étude préliminaire publiée sur le site medRxiv, le test serait encore plus fiable l'après-midi en raison d'une plus forte charge virale. Les chercheurs ont analysé les résultats de 30.000 tests PCR menés à différents moments de la journée à l'hôpital et en ambulatoire, et ils ont constaté une variation de 1 à 2 dans la proportion de tests positifs, avec un pic situé vers 2 h de l'après-midi. À l'inverse, le nombre de tests positifs décroît fortement le matin et le soir (voir courbe ci-dessous). « Ce constat est en accord avec les résultats d'études antérieures sur d'autres virus tels que la grippe, l'herpès et la dengue, où les interactions avec le système immunitaire entraînent une variation diurne de l'excrétion virale et des symptômes », écrivent les auteurs.

D'autres variations physiologiques peuvent influencer la performance des tests, comme les sécrétions nasales, qui sont également plus ou moins importantes au cours de la journée et qui modifient la quantité de virus récoltée lors du prélèvement. Pratiquer les tests en début d'après-midi pourrait réduire le taux de faux négatifs, notamment pour les tests antigéniques, moins sensibles que les tests classiques, et chez les personnes asymptomatiques dont la charge virale est plus faible.

Au delà des tests, « un cycle d'excrétion culminant l'après-midi peut jouer un rôle dans la propagation au sein de la communauté et à l'hôpital », soulignent les auteurs, qui suggèrent qu'il pourrait être opportun de réduire ses interactions sociales à ce moment de la journée. À quand un couvre-feu à 14 h ?

Taux de positivité des tests PCR au cours de la journée. a) totalité des tests. b) tests réalisés en ambulatoire. c) tests réalisés à l’hôpital. © Candace McNaughton et al., medRxiv, 2021