Se laver fréquemment les mains, vérifier sans cesse que l'on a bien fermé le gaz... Nous connaissons tous ces gestes ou rituels qui sont des symboles des troubles obsessionnels compulsifstroubles obsessionnels compulsifs, ou TOC. Mais cette maladie cache souvent un malaise profond et s'avère handicapante à divers degrés au quotidien.

Vérifier constamment que le gaz est bien fermé : une obsession handicapante. © Public Domain Pictures, CC0, DP
Vérifier constamment que le gaz est bien fermé : une obsession handicapante. © Public Domain Pictures, CC0, DP

Reconnus comme une pathologiepathologie anxiogène par le corps médical, les troubles obsessionnels compulsifs (aussi appelés TOC) représentent la seconde cause de consultation psychiatrique après les troubles de l’humeur.

Les TOC, une pathologie handicapante

Ils apparaissent le plus souvent au moment de l'adolescence. La pose du bon diagnosticdiagnostic est toujours difficile, car l'observation des premiers symptômessymptômes n'évoque pas forcément la survenue réelle des troubles généraux. Ces derniers imposent une réelle dépendance quotidienne aux obsessions-compulsions à la personne touchée par cette pathologie.

L'obsession de la propreté fait partie des troubles obsessionnels compulsifs les plus fréquents. © Master2, StockFreeImages.com
L'obsession de la propreté fait partie des troubles obsessionnels compulsifs les plus fréquents. © Master2, StockFreeImages.com

Avec ce dossier, partez à la découverte des troubles obsessionnels compulsifs, des causes qui favorisent leur développement aux traitements qui améliorent grandement la vie de tous les jours, en passant par les symptômes les plus fréquents. Apprenez également à distinguer les TOC d'autres troubles voisins, et retrouvez l'avis de spécialistes de la question, comme le pédopsychiatre Frédéric Kochman. Bonne lecture !

À lire aussi sur Futura :