Peu à peu, les restrictions de déplacement tombent. Et il est aujourd’hui de nouveau possible de voyager. Y compris en avion et à l’étranger. Sous certaines conditions tout de même et en prenant toujours quelques précautions. © Soonthom, Adobe Stock
Planète

Voyage et vaccination : comment maintenir votre risque d’infection à la Covid-19 à un faible niveau cet été ?

Question/RéponseClassé sous :Voyage , Coronavirus , masque
 

L'été arrive et avec lui, l'envie de voyager. Un peu plus encore, peut-être, après avoir été privé de sorties pendant des mois. Mais est-il vraiment sûr de prendre l'avion ? Y a-t-il des précautions à prendre ? Même lorsque l'on est vacciné ?

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Quels sont les traitements existants contre la Covid ?  Plus de 4.500 études sont actuellement en cours pour des traitements anti-Covid. Aucun médicament miracle n'a encore été trouvé, mais il existe des pistes prometteuses. © Futura 

Au plus fort de la crise sanitaire, fin mars 2020, le trafic aérien commercial a chuté de plus de 60 %. Plus d'un an a passé et après avoir été contraints pendant des mois à une certaine retenue, avec le retour des beaux jours, nous avons tous envie de prendre l'air. De prendre les airs. Mais pas forcément à n'importe quel prix. Les autorités sanitaires recommandent d'ailleurs toujours de ne pas prendre l'avion tant que vous n'avez pas bouclé votre parcours vaccinal.

Pourtant, il faut rappeler que la plupart des études montrent que les cas de transmission sur un vol sont rares. Les chercheurs évoquent le chiffre d'un cas tous les quelques 30 millions de passagers. Un risque d'infection faible sans doute dû aux systèmes de filtration d’air plutôt efficaces qui équipent les avions commerciaux. Ils éliment une grande partie des aérosols et évitent que l'air circule dans toute la cabine.

En avion, comme dans le quotidien, il reste conseillé de porter un masque et de se laver les mains régulièrement. Même pour les personnes pleinement vaccinées. © Chalabala, Adobe Stock

Portez le masque

Autre raison invoquée par les chercheurs : le port du masque. Ils présentent le geste comme le plus efficace pour maintenir son risque d'infection à un niveau faible dans un avion. Étude à l’appui puisqu'ils ont noté que même lorsque l'on partage son vol avec des passagers infectés, le nombre de contaminations à bord reste faible, voire nul.

Les autorités sanitaires continuent par ailleurs de conseiller de se laver régulièrement les mains et de respecter une certaine distanciation sociale. Même aux personnes pleinement vaccinées.

Le risque augmente à l’aéroport

Finalement, les moments où le risque est le plus grand, ce sont ceux passés à l'intérieur des aéroports. Il est donc recommandé d'essayer de s'isoler au maximum en attendant son vol. Et d'éviter, si possible, les parcours à escales. Ils multiplient en effet les contacts et les échanges.

Pour les vols courts, préférez manger avant d'arriver à l'aéroport. Cela vous évitera d'enlever votre masque pour ça une fois sur place ou même, dans l'avion.

Peu importe votre siège

Des études semblent montrer que le risque d'infection est moindre lorsque toutes les places ne sont pas occupées à l'intérieur de l’avion. Notamment les places du milieu. Mais en dehors de cela, que vous soyez installés côté couloir ou côté hublot ne semble pas réellement avoir d'impact. De même, le fait de choisir la première classe et ses sièges plus espacés ne semble pas... valoir le surcoût !

Choisissez votre destination

Rappelons également que s'il est de nouveau possible de voyager à l’étranger, les modalités varient en fonction de la situation sanitaire du pays visé et de l'état de vaccination des voyageurs. La France a publié une carte des pays « verts », « oranges » et « rouges » pour vous aider à vous y retrouver. Pour toutes les informations mises à jour en temps réel, le mieux reste de consulter le Point de situation proposé par le Gouvernement.

Au-delà de cela, il peut être conseillé d'éviter de se rendre dans un pays dans lequel la situation sanitaire serait tendue. Car en cas d'infection par le coronavirus responsable de la Covid-19, vous risqueriez de rencontrer des difficultés à vous faire soigner correctement.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !