Perdre du poids en dormant plus. © vivoo, fotolia
Santé

Dormir une heure de plus aiderait à perdre du poids

[EN VIDÉO] 6 recommandations pour bien dormir  Inscrire une routine est primordial pour indiquer à notre corps qu'il est l'heure de dormir, mais le réveil joue aussi un rôle très important ! 

Une étude récemment publiée propose une stratégie toute simple pour perdre du poids : dormir une heure de plus chaque nuit ! En effet, augmenter son temps de sommeil aiderait à réguler l'appétit et donc à réduire la quantité de calories ingérées dans la journée.

En France, il y a 6,5 millions de personnes obèses, soit 14,5% de la population adulte. L'obésité est une des causes principales de décès dans le monde. Car être en surpoids, c'est être exposé à un risque accru de développer un diabète, des maladies cardio-vasculaires, certains cancers...

L'obésité est une maladie complexe, multifactorielle. Un lien a été récemment établi entre obésité et dépression. Le manque de sommeil est un des facteurs de risque identifié de l'obésité. Et si allonger le temps de sommeil des personnes en surpoids pouvait leur permettre de perdre du poids ? C'est ce que les auteurs d'un article récemment publié dans le JAMA ont souhaité savoir.

Être coaché pour mieux dormir

L'étude porte sur 80 adultes, âgés de 21 à 40 ans, ayant l'habitude de dormir moins de 6,5 heures par nuit. Les participants étaient en surpoids, avec un IMC compris entre 25 et 30. Pour rappel, une personne est considérée comme obèse lorsque l'IMC est supérieur à 30.

Deux groupes ont été constitués. Le premier ne change pas ses habitudes de sommeil tandis que le second est encouragé à dormir plus via des séances de conseils sur l’hygiène du sommeil, le rituel du coucher, l'environnement de la chambre... Une durée de sommeil de 8,5 heures est recommandée. En revanche, aucun conseil n'est donné concernant les apports alimentaires ou l'activité physique.

L'obésité est une maladie de plus en plus répandue. © TomWang Shutterstock

Une diminution des apports caloriques

Les auteurs se sont intéressés à deux indicateurs principaux : la durée du sommeil nocturne mesurée grâce à un moniteur et la quantité de calories absorbées chaque jour mesurée grâce à un test urinaire.

Dans le groupe qui a reçu des conseils, la durée de sommeil a été allongée de 1,2 heure par nuit en moyenne comparée au groupe contrôle, et les apports énergétiques ont diminué de 270 kcal par jour en moyenne dans ce même groupe. Plus intéressant encore, la diminution des apports caloriques était proportionnelle à l'augmentation de la durée du sommeil : plus les patients dormaient longtemps, plus ils réduisaient leurs apports caloriques dans la journée suivante.

De manière intéressante et originale, les auteurs ont montré ici un lien entre diminution des apports caloriques et durée du sommeil. Même si les mécanismes sous-jacents sont encore mal compris, il semblerait qu'une bonne nuit de sommeil permette de réguler l'appétit le lendemain. Cette notion de temps de sommeil nocturne mériterait d'être introduite dans les programmes de prévention de l’obésité. De surcroit, des conseils sur une bonne hygiène de sommeil pourraient être intégrés dans les régimes de perte de poids.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !