Un dentier magnétique qui veut faire perdre du poids !

Classé sous :médecine , obésité , perdre du poids

Cela pourrait ressembler à une mauvaise blague, mais c'est pourtant très sérieux : des chercheurs de l'université d'Otago en Nouvelle-Zélande ont mis au point un dispositif magnétique appelé DentalSlim Diet Control qui se fixe sur les dents et empêche la bouche de s'ouvrir de plus de deux millimètres afin de perdre du poids. « La personne est ainsi restreinte à un régime liquide mais peut parler et respirer normalement », assure sans rire le communiqué de l’université.

« DentalSlim est un instrument non invasif, réversible, et une alternative économique et attractive aux interventions chirurgicales », vante le professeur Paul Brunton à l'origine du projet. « La plupart des personnes souhaitant perdre du poids ont du mal à se restreindre dans la durée », poursuit le médecin, qui met également en avant les conséquences psychologiques et la discrimination que doivent endurer les personnes obèses. Selon un essai mené auprès de sept personnes et publié dans le British Dental Journal, les participants ont perdu en moyenne 6,36 kilos en deux semaines grâce à ce dispositif.

Sans doute partie d'une bonne intention, l'idée a suscité une volée de bois vert dans les médias et sur les réseaux sociaux, certains internautes qualifiant l'appareil de véritable instrument de torture. La méthode n'a pourtant rien à envier aux bypass ou anneaux gastriques, qui peuvent provoquer des violents vomissements lorsqu'on s'alimente de façon normale. Et si vous cherchez une solution moins drastique, optez pour la fourchette Slow Control qui vibre lorsque l'on mange trop vite.

Le dispositif DentalSlim Diet Control empêche la bouche de s’ouvrir de plus de deux millimètres. © Université d'Otago
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Naturellement vôtre : l'obésité est-elle une maladie sociétale ?  Notre société moderne peut-elle influencer des maladies comme l'obésité ? Dans cette vidéo, le nutritionniste Arnaud Cocaul, revient sur la pression de l'environnement subie par notre génome. Selon lui, la pollution atmosphérique, les additifs et les pesticides modifient l'expression des gènes et peuvent conduire à des maladies dites sociétales, comme l'obésité.