Les antennes relais sont à l’origine d’un champ électromagnétique aux alentours. © animaflora, Fotolia

Santé

Les champs magnétiques affectent les cellules humaines

ActualitéClassé sous :médecine , cellules humaines , champ électromagnétique

Des cellules humaines exposées à un champ magnétique faible génèrent des espèces réactives de l'oxygène (ERO), qui, en grandes quantités, favorisent le stress oxydatif. Ceci est possible grâce à une protéine, le cryptochrome, qui serait impliquée dans l'orientation des oiseaux migrateurs.

Nous vivons aujourd'hui dans un environnement où la pollution électromagnétique est de plus en plus importante : Wifi, 4G, antennes-relais, lignes électriques, téléphones portables génèrent un champ électromagnétique dans lequel nous baignons quotidiennement, un phénomène relativement récent dans l'histoire humaine. Mais les ondes électromagnétiques ont-elles un effet - positif ou négatif - sur nos cellules ? Cette question suscite le débat depuis des années.

Certains s'inquiètent du rôle nocif des champs électromagnétiques. Mais ces ondes servent aussi en médecine pour certains traitements. Ainsi, les champs électromagnétiques pulsés ou PEMF (pulsed electromagnetic fields) sont utilisés contre des douleurs chroniques. De plus, certains hôpitaux ont recours à la stimulation transcrânienne magnétique pour traiter la dépression. Cependant, le mécanisme d'action de ces champs magnétiques est mal connu et sujet à des controverses.

Les champs magnétiques faibles ne peuvent pas exciter les neurones. C'est pourquoi des chercheurs du CNRS et de l'université de Cincinnati se sont demandé s'ils pouvaient agir via des protéines magnéto-sensibles comme les cryptochromes (CRY). Les cryptochromes sont des protéines présentes chez les oiseaux migrateurs qui aideraient les animaux à s'orienter grâce au champ magnétique terrestre. Ils existent aussi chez les plantes, les mouches, et les humains.

Dans leur article paru dans Plos Biology, les chercheurs ont exposé des cellules humaines à de faibles champs électromagnétiques pulsés. Ils ont montré que cette exposition stimule l'accumulation d'espèces réactives de l'oxygène (ERO). En grandes quantités, ces molécules sont toxiques et participent au stress oxydatif et au vieillissement cellulaire.

Le cryptochrome pourrait capter le champ magnétique

Les auteurs notent : « À des doses modérées, nous constatons que l'oxygène réactif stimule activement les voies de la réparation cellulaire et de la réponse au stress, ce qui pourrait expliquer les effets thérapeutiques observés en cas de stimulation magnétique répétitive. » L'exposition aux PEMF pouvait aussi ralentir la croissance des cellules et induire des gènes qui répondent aux ERO.

Le pigeon a été très étudié pour sa capacité à s’orienter en fonction du champ magnétique terrestre. © Marie-Beatrice Rich, Fotolia

La réponse des cellules au champ magnétique nécessitait la présence de cryptochromes. Les auteurs en concluent que ce mécanisme de production d'ERO via le cryptochrome pourrait expliquer les effets bénéfiques et néfastes de l'exposition aux ondes électromagnétiques. On peut faire l'hypothèse, par exemple, que les bénéfices de la thérapie par PEMF viennent d'une production d'ERO par les cryptochromes qui enverrait un signal positif. Dans un communiqué, Margaret Ahmad, une des auteurs de l'article, ajoute que ces résultats « suggèrent que seuls ou en combinaison avec d'autres déclencheurs environnementaux de la production d'ERO, de tels champs pourraient avoir un impact négatif sur la santé publique. »

De tels champs pourraient avoir un impact négatif sur la santé publique

Comme les polémiques autour des ondes magnétiques sont récurrentes, Plos Biology publie en même temps un autre article de deux biologistes autrichiens qui commentent l'étude. Les auteurs plaident pour que ces résultats soient reproduits par d'autres laboratoires. Ils jugent plausible l'hypothèse d'un rôle du cryptochrome dans des problèmes liés aux champs électromagnétiques : « Il est concevable que la leucémie associée aux lignes électriques 50 Hz, la génération d'ERO par les PEMF et la magnétoréception des animaux soient mécaniquement similaires - chacune nécessitant la présence de cryptochrome... »

  • Un faible champ magnétique favorise la production d'espèces réactives de l'oxygène dans la cellule.
  • Ces molécules sont nocives si elles sont trop nombreuses.
  • Le cryptochrome, une protéine connue pour être présente chez les oiseaux migrateurs, pourrait intervenir dans ce mécanisme de réaction cellulaire.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi

5 phénomènes magnétiques étonnants  Les champs magnétiques sont invisibles et pourtant ils sont à l’œuvre dans notre quotidien. Ferrofluide, supraconductivité ou encore accélérateur de particules, Futura-Sciences a réuni pour vous cinq phénomènes étonnants qui utilisent les forces magnétiques.