Santé

Des organes de porc génétiquement modifiés pour la transplantation

ActualitéClassé sous :génétique , organe , génétiquement modifié

La greffe est pour beaucoup de maladies terminales des organes le seul moyen de survie. Cependant, il n'y a mondialement pas assez de donneurs d'organe. Une alternative est la xénogreffe, c'est-à-dire l'utilisation d'organes et de tissus animaux pour sauver des patients humains.

Un porc

Pour toutes les greffes mais en particulier pour ce type de greffe, les réactions immunitaires sont à redouter. "La greffe d'organe de porc chez les primates provoquant une cascade complexe de mécanismes de rejets", rapporte le Prof. Dr. Wolf, "on ne pourra surmonter ce phénomène à long terme que grâce à une modification génétique des porcs donneurs".

L'équipe du Prof. Dr. Eckhard Wolf et du Dr. Regina Klose à Munich est parvenue à élever un porc TRAIL génétiquement modifié dont les organes sont à priori à l'abri des défenses immunitaires humaines. Ce porc TRAIL présente comme marqueur à la surface de ses cellules la protéine humaine "TNF alpha-related apoptosis-inducing ligand". Elles sont ainsi protégées in vitro contre les cellules du système immunitaire humain. Des études supplémentaires devront montrer si ce mécanisme fonctionne également dans des animaux vivants. Il faudra sûrement pour cela combiner différentes modifications génétiques des porcs donneurs.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi