Le château de Neuschwanstein, ouvert au public en 1886, est l'un des plus visités d'Europe. © Heribert Pohl, Wikimedia Commons, by-sa CC 2.0

Planète

Pourquoi le château de Neuschwanstein est-il célèbre ?

Question/RéponseClassé sous :tourisme , château de Neuschwanstein , Louis II de Bavière

Chaque année, le château de Neuschwanstein, en Allemagne, reçoit en moyenne 1,3 million de touristes. Un succès, qui dure depuis 1886, et qui fait de ce site situé au sud de l'Allemagne, en Bavière, près de l'Autriche, l'un des plus célèbres sites touristiques européens.

À la démesure de son fantasque commanditaire, le château de Neuschwanstein, « le nouveau rocher du cygne », est grandiose et féérique. Dressé sur un promontoire rocheux, il reprend les codes architecturaux du style roman tardif du XIIIe siècle et mélange architecture néo-gothique et style médiéval de Thuringe. Louis II de Bavière (1845-1886) souhaitait une bâtisse flamboyante et en confia la conception au dessinateur, Christian Jank, et la réalisation à l'architecte, Eduard Riedel. Les travaux de construction du château de Neuschwanstein débutèrent en 1869 sur l'emplacement de deux anciennes forteresses (Vorderhohenschwangau et Hinterhohenschwangau), datant du Moyen Âge et offrant des vues splendides sur le Tyrol et les plaines verdoyantes.

Construit en brique recouverte de pierre calcaire en guise de revêtement, le sous-bassement de l'édifice, d'une superficie de 6.000 m2, doit être constamment consolidé et assaini en raison du climat rude. Seules, quinze pièces sur les 200 prévues, ont été achevées et aménagées. Les troisième et quatrième étages, destinés à être les salles d'apparat et les appartements du roi, ont été terminés. La décoration (peintures, boiseries, sculptures) est inspirée des légendes médiévales, des mythes scandinaves ou germaniques.

Photochrome de la salle du trône, entre 1890 et 1900 © Bibliothèque du Congrès, États-Unis, Wikimedia Commons, Domaine public

Que peut-on visiter au château de Neuschwanstein ?

Le hall d'entrée qui se divise en deux nefs ornées de peintures évoquant le Siegfried de Wagner. La salle du trône, de style byzantin, s'élève sur deux étages, ceinte d'une double rangée de piliers imitant le porphyre et le lapis-lazuli. Elle se compose d'une demi-coupole dorée où trône, en lieu et place, le vide qu'aurait dû occupé le siège royal initialement conçu en or et en ivoire. La salle à manger et la chambre sont richement décorées. Quatre années de travail auraient été nécessaires pour réaliser les boiseries sculptées de la chambre. Celle-ci est ornée de peintures murales inspirées de la légende de Tristan et Iseult. Un ingénieux système fait arriver l'eau d'un ruisseau directement dans sa chambre. Une chapelle, avec son autel sculpté et ses vitraux, y est contigüe. Le cabinet de toilette dont les décorations sont entièrement consacrées à l'univers wagnérien, rappelle le bain rituel des chevaliers du Graal. Dans le même esprit, le grand salon est recouvert de peintures dédiées au légendaire chevalier Lohengrin. Le cabinet de travail et enfin, la cuisine, bien qu'intégrée dans ce contexte moyenâgeux, bénéficie de systèmes de broches à rôtir automatiques et eau chaude et froide courante.

La chambre et ses sculptures. © Photochrome Joseph Albert, 1886, Bibliothèque du Congrès à Washington, États-Unis, Domaine public

Le château de Neuschwanstein, celui de la belle au bois dormant

Une architecture romantique dans un paysage qui l'est tout autant : le « nouveau rocher du cygne » (traduction de Neuschwanstein) a été une source d'inspiration. Le premier Disneyland, ouvert aux États-Unis en 1955, a ainsi pris modèle sur cette forteresse pour représenter le château de la Belle au bois dormant. Le château de la princesse Zelda, dans le jeu vidéo The Legend of Zelda : Ocarina of Time, s'en est également inspiré. Le château de Neuschwanstein a aussi servi de lieu de tournage dans le film Chitty Chitty Bang Bang, de Ken Hughes.

L'accès au château de Neuschwanstein

Des parkings sont aménagés au pied de la colline, à une quarantaine de minutes à pied. Il est préférable d'emprunter la navette qui permet de faire une halte à proximité du pont Marienbrücke d'où le panorama offre une splendide vue d'ensemble. En raison de l'affluence des visiteurs, il est vivement recommander de prendre des billets coupe-file.

Anecdote

Louis II de Bavière, qui avait tant désiré ce château, n'y a finalement vécu qu'à peine deux ans : de 1884 à 1886. Les travaux s'achevèrent en 1892. Depuis sa tendre enfance, le jeune garçon, délaissé par ses parents, développa un caractère solitaire et fantasque, très sensible aux arts. À l'âge adulte, souffrant de phobie sociale, il s'isola de plus en plus dans ses châteaux dans les Alpes, et dans un imaginaire alimenté par les légendes et mythes germaniques et nourri par les œuvres musicales de Richard Wagner dont il fut le mécène. En 1886, après avoir été déclaré aliéné et incapable de régner, Louis II trouve la mort dans des circonstances qui n'ont jamais pu être expliquées.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi