L’agréable parfum de l’air marin que l’on respire près des côtes ne provient pas de l’eau salée, totalement inodore, mais de tout ce qui grouille dedans !

Cela vous intéressera aussi

Ah, le bon airair marin qui fleure bon les vacances ! On entend souvent dire que la mer sent l'iodeiode. En réalité, ce que l'on appelle odeur de la mer n'a rien à voir avec l'iode (totalement inodore) ni avec l’eau elle-même, mais plutôt avec les organismes vivants qu'elle contient, qui eux sont sources de composés odorants formant un savant mélange olfactif. L'odeur soufrée caractéristique de l'eau marine provient ainsi du sulfure de diméthylesulfure de diméthyle, issu de la décomposition du phytoplancton. À maréemarée basse, on peut aussi sentir le dictyoptérène, des phéromonesphéromones émises par plusieurs espèces d'alguesalgues. Le bromophénol, synthétisé par les algues et les vers marins, et le triméthylamine provenant de la décomposition des protéinesprotéines de poisson, viennent s'ajouter au cocktail. En grande quantité, ces odeurs sont souvent désagréables, mais diluées et mélangées, elles donnent leur odeur caractéristique à l'air marin.

La décomposition du phytoplancton produit du sulfure de diméthyle à l’odeur de « mer » caractéristique. © NOAA
La décomposition du phytoplancton produit du sulfure de diméthyle à l’odeur de « mer » caractéristique. © NOAA

Pourquoi la Bretagne sent plus la mer que la Méditerranée ?

Encore faut-il que ces substances odorantes parviennent jusqu'à nos narinesnarines. Et c'est là le rôle du sel, qui transporte dans les embruns les moléculesmolécules jusqu'aux muqueusesmuqueuses olfactives. En Bretagne, où le vent souffle vers les terres, on sent ainsi davantage l’odeur de la mer qu'en Méditerranée, où le MistralMistral repousse les odeurs vers le large. Les côtes atlantiques sont aussi plus riches en grandes algues et en phytoplancton, ce qui produit davantage de molécules odorantes. On sent également plus d'odeurs au printemps et à l'automne, lorsque les phytoplanctons se développent, et davantage dans les océans des latitudeslatitudes élevées, riches en sels minérauxminéraux, que dans les zones tropicales.