Planète

Les tilleuls de l'abbaye de Noirlac dans le Cher

Diaporama - 15 arbres remarquables à protéger
PhotoClassé sous :botanique , les plus vieux arbres , arbres remarquables
Les tilleuls de l'abbaye de Noirlac dans le Cher
Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Ils sont 29, âgés de 300 ans, formant une allée majestueuse dans le parc de l’abbaye cistercienne de Noirlac. Tous ces tilleuls magnifiques ont été probablement taillés en même temps, car ils forment une voûte homogène derrière l’abbaye. En parcourant la nef austère et rigoureuse de l’édifice, soutenue par d’énormes piliers romans, on est saisi par la similitude entre son aspect et celui de l’alignement de tilleuls, rythmé par les troncs imposants des arbres tricentenaires.

Certes, chaque arbre n’appartient pas à la famille restreinte des plus vieux arbres de France, mais l’alignement est incontestablement l’un des plus anciens de notre pays. Il est souvent difficile de conserver dans son intégrité un tel ensemble, et le renouvellement s’impose alors comme une nécessité. Si vous passez par Noirlac, recueillez-vous et priez pour que ce bel alignement demeure longtemps encore respecté dans son intégrité.

Qui n’a pas en mémoire  un tilleul et son parfum au printemps ? Ce tilleul à grandes feuilles (Tilia platyphyllos) est un grand arbre faisant partie de la famille des Tilliacées. Il mesure entre 30 à 40 mètres, son cycle de vie peut aller jusqu’à 1.000 ans ! Poussant dans les régions tempérées d’Europe, il fut longtemps l’arbre du centre des villages, en France comme en Allemagne. Le tilleul est multi-usage : employé pour la petite menuiserie, recherché pour ses infusions et pour son miel, apprécié pour ses propriétés émollientes sur la peau.

Son cousin, le tilleul à petites feuilles, (Tilia cordata), poussant lui à l’état spontané, fut choisi en France pour incarner les valeurs de la République à la Révolution française.

© Georges Feterman, Futura