Chauve-souris : à la découverte d'un animal fabuleux

DossierClassé sous :zoologie , Incontournables , chauves-souris

Les chauves-souris font partie des mammifères placentaires. À la fois mythiques et mystérieuses, objets de peur ou signes de bonheur, les chauves-souris forment un monde que nous allons tenter de parcourir au long de ces quelques pages.

  
DossiersChauve-souris : à la découverte d'un animal fabuleux
 

Les mammifères ont colonisé la terre et les eaux, les chauves-souris sont les seuls d'entre eux qui ont colonisé l'espace aérien. Dans l'incertitude des crépuscules du mois de juin, c'est par le vol qu'elles manifestent leur existence, autour des lampadaires, à la recherche d'insectes à manger.

Murin de Daubenton, Myotis daubentonii, espèce crépusculaire et nocturne. © D. Kucharski K. Kucharska, Shutterstock

La chauve-souris, un mammifère volant

En France, leur sortie des reposoirs de jour ne prend pas la dimension des nuages de chauves-souris de l'hémisphère sud. La rupture continuelle de leur trajectoire de vol permet de les différencier des oiseaux au premier coup d'œil. La chauve-souris est capable de prédire la trajectoire d'une proie. 

La Pipistrelle commune. © C. König, tous droits réservés

Voici deux compagnons de route pour notre visite chez les chauves-souris parmi les espèces communes de chez nous :

  • la Pipistrelle commune : noter la présence du tragus dans l'oreille, élément important de classification, envergure 240 millimètres, poids cinq grammes environ, sédentaire ;
  • le Grand murin : peut-être la chauve-souris la plus grande de France d'une envergure de 350 mm, blanc dessous avec des ailes larges et un avant-bras de 50 mm de long environ.
Le Grand murin. © C. König, tous droits réservés

Les chauves-souris, qui appartiennent à l'ordre des Chiroptères (« chiro » main et « ptère » aile), forment un monde que nous vous invitons à découvrir dans ce dossier. Ce mammifère nocturne à la denture de carnivore est protégé sur le territoire français par un arrêté du 23 avril 2007

Pourquoi la chauve-souris dort la tête en bas ? 

La chauve-souris dort la tête en bas pour échapper aux prédateurs, elle peut s'envoler plus rapidement en se laissant tomber sans avoir besoin de prendre de l'élan. Son corps est adapté pour rester dans cette position, le sang ne stagne pas dans le cerveau et ce petit mammifère est capable de ralentir son rythme cardiaque. Rassurez-vous pour rester suspendu à la branche, la chauve-souris ne fait aucun effort, la nature est bien faite. 

À lire aussi sur Futura :