Planète

Le safran, or rouge du Quercy

Dossier - Tourisme dans le Lot
DossierClassé sous :Voyage , lot , géographie

Pour vos vacances, pensez au tourisme dans le Lot. La beauté de ses paysages, les célèbres boucles ou cingles du Lot, ses hautes falaises où se perchent des villages mythiques et de fiers châteaux font de ce département une véritable terre des merveilles à découvrir dans ce dossier.

  
DossiersTourisme dans le Lot
 

Très prospère jusqu'à la Révolution française sur les territoires de l'Albigeois et du Quercy, le safran représentait près de la moitié de la production nationale ! Mais la Révolution française et des hivers trop rigoureux auront raison des productions. La culture du safran disparaît au XVIIIe siècle, la fleur est seulement conservée dans quelques jardins. Aujourd'hui, sa production se développe.

Le safran, l'or rouge. © Safa.daneshvar, Wikimedia commons, CC by-sa 3.0
Fleur de safran. Le crocus sativus permet la culture du safran. © EAT DA POO POO, CC by-sa 3.0

Description de la fleur de safran, crocus sativus

Le safran ou or rouge du Quercy est un crocus sativus linnaeus, de la famille des iridacées qui nécessite l'intervention de l'Homme pour sa culture. Plante à végétation inversée, elle fleurit à l'automne et développe son feuillage de la floraison à la fin du printemps. Elle est en dormance tout l'été. La fleur apparaît en octobre avec son pistil terminé par trois fils rouges : les stigmates qui contiennent les alcaloïdes responsables des vertus médicinales, gustatives et tinctoriales de la plante.

Il faut 140 fleurs pour obtenir 1 gramme de safran... ceci en explique le prix ! Tout le monde connaît le safran sur le plan culinaire. En cuisine, le safran se présente en filaments ou en poudre. On utilise encore le pouvoir tinctorial du safran.

Pour obtenir 1 gramme de safran, on a besoin de 140 fleurs... © DR

De couleur pourpre, elle est composée de trois pétales et trois sépales. Les trois étamines, d'un jaune vif, se trouvent vis à vis des sépales. Le pistil, composé d'un ovaire infère, est surmonté d'un style terminé par un stigmate trifide de couleur rouge vif, ayant une odeur caractéristique. Le safran est uniquement constitué de ce stigmate. La fleur, stérile, ne donne pas de fruits. La multiplication par reproduction végétative fait que le crocus sativus n'existe pas à l'état sauvage. Le genre crocus compte environ 80 espèces mais seul le crocus sativus donne le safran.

Morphologie du crocus sativus. Rouge : stigmates (extrémités du pistil). Jaune : étamines (organes mâles). Rose : corolle (ensemble des tépales). Beige : corme (organe de réserve). © domaine public

Caractéristiques de la fleur de safran

L'origine exacte n'est pas connue, elle viendrait de la zone orientale du bassin méditerranéen. Cette plante et ses vertus sont connues depuis l'Antiquité, elle apparaît dans des recettes médicinales dès le XVe siècle avant J.-C, notamment dans le papyrus Ebers, découvert en Égypte en 1872 et daté de 1550 avant J.-C.

Son implantation dans le Quercy remonte au XIIIe : certains actes notariés de 1292 signalent la présence de safran au monastère d'Espagnac. Certains écrits signalent la culture du safran dans le Lot, à Saint Cirq Lapopie, Cajarc, Montbrun, et Figeac.

Les différents pigments du safran

Les études ont permis d'identifier cinq pigments issus d'un diacide, la crocétine, érifiée par deux glucides, le gentobiose et le glucose. La crocine est le pigment prépondérant. Ces pigments sont hydrosolubles, ce qui est rare pour des caroténoïdes. Leur couleur va du jaune clair à l'orange profond suivant le dosage. Ces pigments sont détectables aux UV avec un maximum d'absorption à 440 nm. Ceci sert de mesure pour le pouvoir colorant du safran. La teneur en pigment est de l'ordre de 25 % de safran sec, mais on trouve dans le commerce des safrans d'importation avec seulement 6 % de pigments !

Les arômes

Le safran contient plus de 35 composés volatils dont le safranal, composé majoritaire responsable de la typicité de l'arôme du safran. Il se développe au cours du séchage, le safran frais a donc beaucoup moins de saveur ! La technique de séchage est très importante et permet d'exprimer l'arôme. Au Moyen Âge, les falsificateurs étaient brûlés vifs, aujourd'hui ils ont pignon sur rue comme le montre Que Choisir : la falsification porte sur 30 % du poids final en moyenne... Une norme NF V32-120 définit parfaitement le safran.

Comment acheter son safran ?

Toujours acheter son safran entier, en stigmate. Le stigmate doit être trifide, relié à sa base par un bout de style de couleur orangée et de taille inférieure à 1 cm. La couleur des trois filaments doit être rouge vif à grenat, l'odeur forte, sucrée, légèrement amère (l'amertume indique un safran de plusieurs années). Dans tout les cas, la trituration du produit doit laisser des traces d'un jaune orangé sur les doigts.