Planète

Le département du Lot et sa préfecture Cahors

Dossier - Tourisme dans le Lot
DossierClassé sous :Voyage , lot , géographie

Pour vos vacances, pensez au tourisme dans le Lot. La beauté de ses paysages, les célèbres boucles ou cingles du Lot, ses hautes falaises où se perchent des villages mythiques et de fiers châteaux font de ce département une véritable terre des merveilles à découvrir dans ce dossier.

  
DossiersTourisme dans le Lot
 

Si vous souhaitez faire du tourisme dans le Lot, voici quelques caractéristiques à connaître sur ce département et notamment sur la ville de Cahors, sa préfecture.

Fontaine des Chartreux Cahors. © Clément Bucco-Lechat, Wikimedia commons, CC by-sa 3.0

Le Lot en quelques chiffres

D'une population totale d'environ 174.346 habitants (en 2012), sur une superficie de 5.217 km2, le département du Lot est divisé en :

  • trois arrondissements ;
  • deux circonscriptions législatives ;
  • 17 cantons ;
  • 13 intercommunalités ;
  • 340 communes.

Cahors, préfecture du Lot

Le département du Lot fait partie de la région Midi-Pyrénées et tire son nom de la rivière qui le traverse. La ville de Cahors est la préfecture du Lot. Ses habitants sont appelés les Cadurciens. La commune se situe à 115 kilomètres au nord de Toulouse, sur l'axe RN 20 / A 20 reliant Paris.

À Cahors, le pont de Valentré, aussi appelé pont du Diable, enjambe le Lot. © Accrochoc, CC by-sa 3.0

Le pont de Valentré

La ville, limitée dans son expansion géographique, a densifié son territoire car Cahors est en fait une « presqu'île » et le pont Valentré est essentiel à la commune !

La ville est isolée d'une part par le cingle du Lot, d'autre part, par les parois abruptes du cirque des Cévennes. Des limites naturelles à l'urbanisation de la ville et autant d'avantages qui faisaient la valeur de ce site lors de sa construction du pont au XIVe siècle :

  • une défense facile ;
  • une voie navigable ;
  • une situation de carrefour.
Blason du Lot. © DR

La Via Podiensis

La ville est traversée par un des chemins du pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle, la Via Podiensis. Les jacquets arrivaient de Saint-Cirq-Lapopie pour ceux qui avaient emprunté la vallée du Célé, ou de Varaire, pour ceux qui avaient emprunté la vallée du Lot.

Carte du département du Lot. © DR

La traversée du Lot se faisait par le pont Valentré. Les pèlerins remontaient alors par un chemin assez raide jusqu'à la croix de Magne et de là, après un dernier regard sur le panorama de l'ancienne cité des Cadurques, reprenaient leur chemin. Sur ce parcours, la prochaine commune est Labastide-Marnhac.