Spencer Abraham, secrétaire à l'Energie américain et Alain Bugat, administrateur général du CEA, ont signé un accord de coopération dans le domaine de la gestion des déchets radioactifs par les systèmes nucléaires du futur.
Cela vous intéressera aussi

Mardi 24 août, Alain Bugat, administrateur général du CEA et Spencer Abraham, secrétaire à l'Energie américain, ont signé l'accord "Futurix-FTA", concernant des travaux sur la transmutationtransmutation de déchets nucléairesdéchets nucléaires.

Cet accord d'applicationapplication s'inscrit dans l'accord-cadre CEA-DOE (département de l'Energie américain), signé le 18 septembre 2000, sur les systèmes du futur (réacteurs et cycles innovants). Ces systèmes devront recyclerrecycler intégralement leur combustiblecombustible usé pour minimiser la quantité d'actinides et de radionucléidesradionucléides à vie longue dans leurs déchetsdéchets.

L'accord, prévu pour une duréedurée de six ans, porteporte sur la fabrication de huit aiguilles de combustible à forte teneur en actinides mineurs, leur irradiationirradiation, les analyses et conclusions de l'étude. Les irradiations, qui permettront la transmutation1 des actinides mineurs, seront effectuées à Marcoule dans le réacteur Phénix. Aujourd'hui, Phénix est le seul réacteur à neutrons rapidesréacteur à neutrons rapides en Europe capable de fournir un flux de neutrons équivalent à celui envisagé pour les réacteurs du futur. Ces expérimentations permettront de préciser le potentiel de transmutation des noyaux lourds et de recueillir des données utiles pour le traitement des combustibles usés des systèmes du futur.

L'Institut japonais de recherche sur l'énergieénergie atomique (JAERI) et l'Institut des transuraniens de la Commission européenne (ITUITU), intéressés par le projet, y seront associés.

Note :

1Transmutation : transformation par réaction nucléaireréaction nucléaire d'un radionucléide à vie longue en radionucléide à vie plus courte, voire stable.