Crocus sativus peut se cultiver dans son carré de jardin. Ses filaments sont précieux et donnent la fameuse épice « safran » que l'on appelle aussi « or rouge. © Robert Casacci, Adobe Stock
Maison

La culture du safran en France est-elle possible ?

Question/RéponseClassé sous :Jardinage , culture du safran , culture safran
 

Le safran est une épice convoitée, obtenue à partir d'une plante bulbeuse. Plusieurs pays sont producteurs de safran, mais est-il possible pour les jardiniers amateurs en France d'obtenir cette épice réputée la plus chère au monde et que l'on appelle « or rouge » ?

Safranier en herbe, amusez-vous à cultiver dans votre jardin quelques pieds de cette plante bulbeuse de la famille des crocus. En plus de la beauté de cette fleur mauve striées de violet, vous pourrez avec un peu de patience récolter quelques grammes de safran pur ! Cent crocus peuvent produire 400 à 500 fleurs mais il faut pas moins de 150.000 fleurs pour obtenir un kilogramme de cette épice réputée la plus chère au monde ! Les deux principaux pays producteurs de safran sont l'Iran et l'Espagne. En France, on en produit aussi, notamment dans le Quercy et le Gâtinais.

La culture du safran offre une double récompense : la fleur de couleur mauve qui s'épanouit à l'automne et la précieuse épice obtenue avec ses stigmates rouges. © Viperagp, Adobe Stock

Comment cultiver le safran ?

Le crocus à safran (Crocus sativus) est une plante géophyte. La durée de la culture est de trois ans, c'est-à-dire trois floraisons en place. Son bulbe, planté à la mi-août, fleurit à l'automne. Cette plante apprécie les situations bien claires et ensoleillées, un terrain correctement drainé et, si possible, assez riche en calcaire. Si votre terre est à tendance acide, il faudra au préalable lui apporter un peu de marne ou de dolomie. Plantez les bulbes en les espaçant de 10 à 20 cm environ et à 15 centimètres environ de profondeur.

Comment et quand récolter le safran ?

La floraison de la fleur à safran à partir de la fin du mois de septembre dure trois semaines environ. Elle réclame une récolte quotidienne, manuelle et matinale. On cueille la fleur entière, puis on prélève les trois stigmates et, en les faisant sécher, on obtient la précieuse épice. Cette dernière opération peut être réalisée dans un four familial électrique à basse température (à 50-60 °C maximum pendant 20 à 30 minutes). En séchant, les stigmates vont beaucoup perdre en volume et en poids. Attention toutefois à ne pas les faire brunir, ils doivent garder une couleur rouge sombre.

Cette épice, appelée « or rouge », pourra se conserver quelques années dans des contenants opaques et hermétiques. Quelques filaments suffisent pour colorer et parfumer un plat.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !