Sciences

La culture du coton génétiquement modifié en Inde

ActualitéClassé sous :recherche , coton génétique , modifié

Une proportion importante des récoltes (jusqu'à 40%) sont perdues de part le monde en raison de l'action de divers ravageurs (insectes, vers, champignons, virus etc...). C'est pour réduire autant que possible ces pertes que l'on utilise des pesticides chimiques.

Fleur de coton

Le coton quant à lui est particulièrement sensible à un ver connu sous le nom d'anthonome du cotonnier et des traitements lourds par des pesticides ( jusqu'à 10 par an) sont absolument nécessaires si l'on veut espérer récolter quelque chose.

Ceci a pour effet de polluer gravement les sols et encore plus d'intoxiquer sévèrement les agriculteurs. Un taitement contre certains ravageurs consiste à répandre dans les champs une bactérie appellée Bacillus thuringinsis. Celle-ci contient toute une série de toxines regroupées sous le nom de "toxines Bt". Celles-ci sont des protéines totalement inoffencives pour la quasi-totalité des animaux. Par contre elles endommagent très grièvement l'intestin de certaines larves d'insectes qui en meurent. L'idée est donc venue aux chercheurs d'introduire le gène d'une des toxine Bt dans les chromosomes de certaines plantes et en particulier du mais et du coton.

Le premier résiste très bien aux attaques de la pyrale et le second à l'anthonome . Aucun effet secondaire indésirable n'a été observé à ce jour à la suite de la culture de ces OGM. La culture de ce coton est un fait acquis aux USA et le devient en Chine puisque respectivement 80 % et 40 % du coton cultivé est génétiquement modifié dans ces deux pays. Les Indiens viennent à leur tour de découvrir cette nouvelle variété. Ils ont obtenu en 2001 jusqu'à 80 % de plus de rendement tout en diminuant l'épandage des pesticides de 70 % et en augmentant très substantiellement leurs revenus de 63 euros par hectare (bien que la semence du coton Bt soit 4 fois plus chère que la semence classique) tout en préservant leur santé.

Le bénéfice du coton Bt est, comme on pouvait s'y attendre, variable selon les années et selon le lieu, en réalité selon le climat. L'augmentation de rendement aux USA n'est que de 1-3 %. C'est sous les Tropiques et non dans les zones tempérées que les ravageurs sont les plus destructeurs et que le coton Bt remporte le plus grand succès.

En toute logique, tout consommateur ayant une sensibilité écologique devrait porter des vêtements en coton génétiquement modifié et surtout pas en coton biologique.

Le commerce du coton fait actuellement l'objet d'âpres discussions à l'OMC (Organisation Mondiale du Commerce). Les pays pauvres ne peuvent en effet que difficilement vendre leur coton sur le marché mondial en raison des subventions plantureuses qu'octroient les pays riches à leurs agriculteurs. Le coton Bt ne suffira sans doute pas à supprimer cette injustice (1) Whitfield, J., 2003. Transgenic cotton a winner in India. Nature, Science Update 7 fèvrier

Louis-Marie Houdebine
UMR Biologie du Développement et Reproduction
INRA

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités chaque jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi