Planète

Autorisation pour la culture de pommes de terre génétiquement modifiées

ActualitéClassé sous :Terre , pommes de terre , génétiquement modifié

-

L'Office fédéral pour la protection du consommateur et la sécurité alimentaire BVL a autorisé la culture en plein champs de pommes de terre génétiquement modifiées dans les environs de Rostock (Mecklembourg-Poméranie-Occidentale) dans un but de recherche scientifique. Le BVL affirme que ces tests ne présentent aucun risque pour l'homme ou l'environnement en cas de respect rigoureux des conditions de sécurité.

Note : les Bulletins Electroniques (BE) sont un service ADIT et sont accessibles gratuitement sur www.bulletins-electroniques.com

La surface de culture atteindra 2.220 m2. L'université de Rostock a obtenu l'autorisation de planter sur la période 2006 - 2008, avec en 2008 un nombre maximal de 9440 pieds de pommes de terre. Ces pommes de terre seront analysées puis détruites.

Pomme de terre

Trois lignées de pommes de terre seront étudiées présentant différentes modifications génétiques. Une des lignées doit produire une protéine non toxique, de la Choleratoxine, qui est déjà utilisée dans les médicaments pour l'immunisation contre le choléra. La deuxième lignée de pommes de terre doit permettre de développer un vaccin contre les épidémies chez les lapins. Enfin, la troisième lignée devra produire une protéine utilisée dans l'industrie chimique et l'industrie des produits de nettoyage.

La distance de sécurité à respecter vis-à-vis des champs de pommes de terre voisins sera de 150 mètres. L'année suivant les cultures, la parcelle sera totalement analysée pour éliminer toute trace de pomme de terre génétiquement modifiée. De plus, la parcelle sera totalement clôturée afin d'éviter à des animaux sauvages de consommer ces pommes de terre.

Par Sophie Fourmond.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi