Après deux années d'étude, le centre de recherche sur les biotechnologies de l'Académie d'Agronomie de Chine (CAAS) à Shanghai a mis au point son premier kit de détection rapide des OGM dans les produits agricoles.
Cela vous intéressera aussi

Le test permet de détecter des traces d'ADNADN modifié dans le sojasoja, le colza et le maïsmaïs entre autres, à un seuil de 0,1%, en 50 minutes.

Cette précision est habituelle pour les produits actuellement sur le marché, mais le coût du kit est moitié moindre. Ce kit est en phase de production (1000 a 2000 kits/mois).
Cette mise au point est d'importance : d'après l'entreprise Soyatech, la Chine a la 4ème plus grande surface d'OGMOGM apres les USA, le Canada et l'Argentine avec plus de 650.000 hectares plantes et 6 espècesespèces d'OGM autorisées.

Le service de quarantaine chinois est le premier utilisateur de ce kit car depuis 2001 les produits contenant des OGM doivent être étiquetés en Chine.