Planète

Notre-Dame de la Garde

Dossier - Excursion : Marseille, mythique cité phocéenne
DossierClassé sous :géographie , marseille , Notre Dame de la Garde

-

Marseille, avec ses 26 siècles, a beaucoup à faire partager. Elle conduit le visiteur des origines grecques et romaines jusqu’à la modernité. La ville est riche et le soleil un attrait agréable. Le mistral lui donne la luminosité. Promenons-nous donc dans le passé avec la fondation de la ville et dans le présent avec la restauration de Notre Dame de la Garde.

  
DossiersExcursion : Marseille, mythique cité phocéenne
 

"Bonne mère" est une basilique située sur les hauteurs de Marseille à 162 m d'altitude, au Sud du Vieux-Port.

La basilique Notre-Dame-de-la-Garde, à Marseille, dans les Bouches-du-Rhône. © Benh LIEU SONG, Wikimedia commons, CC by-sa 3.0
La statue d'or de Notre Dame de la Garde

Construite suite à la demande de Saint Charles Eugène de Mazenod, ses plans sont de l'architecte Jacques Henri Esperandieu.  La construction fut réalisée de 1863 à 1893 et jouxte les fortifications établies par François Ier dont la Salamandre est encore visible sur le porche Nord. Cette basilique, de style néo-byzantin est surmontée d'un beffroi de 90m surplombé d'une immense Mère à l'Enfant couverte d'or de 11 mètres de haut, œuvre d'Eugène-Louis Lequesne, et réalisée par Christofle.

Détail de l'architecture de Notre Dame de la Garde

En tout, l'édifice a nécessité de monter sur la colline plus de 170 000 tonnes de matériaux dont 23 cargaisons de marbre et de porphyre en provenance d'Italie et le bourdon de 8 tonnes monté, lui, à la poulie. Elle est, pour les Marseillais, la protectrice de la ville et l'objet de toutes les demandes et de processions (15 août -Assomption).

Vue de nuit © Vincent wikipedia - Domaine public

Le panorama

- à gauche, les îles Pomègues et Ratonneau, le château d'If et l'Estaque;
- en face, le port, le fort St-Jean et le parc du Pharo;
- à droite, la ville et ses collines.

La restauration

D'après des informations du site "Notre Dame de La Gard" qui vous fournira des détails et des images sur tout le processus de restauration. L'air marin, le mistral, les bombardements et la pollution ont abîmé la pierre Golfalina. Il fallut chercher les carrières d'origine, puis, enlever les pierres abîmées et les remplacer... beaucoup de monuments nécessitent ce genre de traitement et certaines carrières françaises sont « réservées » à la restauration !

Les parties métalliques, les colonnes et le socle de la statue ont dû être reconstitués. Cette 1ère tranche de travaux s'est achevée fin 2004.

Intérieur de Notre Dame de la Garde © wikipedia

Les mosaïstes

Nettoyer un siècle de suie et de sel accumulés, consolider ou déposer, puis reconstituer, tel est le travail des mosaïstes. Les tesselles utilisées sont des émaux vénitiens. La fabrication des tesselles en or est réinventée après plusieurs siècles d'errements. L'ensemble représente 1 200 m² de mosaïques pariétales et 380 m² de mosaïques de pavement. On se souviendra quand même que Venise comporte l'édifice le plus célèbre pour ses mosaïques - Saint Marc - qui en contient 4 000 m².

Mosaïque

Puis une nouvelle tranche a démarré en 2007 avec les travaux de restauration de la crypte, du brûloir et du vestibule qui conduit au pont-levis, qui devrait être terminée à l'heure ou j'écris ce dossier.

Personnellement j'ai vu les travaux en 2007 et c'est absolument magnifique, je me souviens y avoir été, gamine, et je ne comprenais pas que les Marseillais aiment tant cette église sombre et triste... eh bien !... tout a changé, vous entrez dans un univers d'ors et de couleurs et, avec la lumière du Midi, c'est absolument grandiose !

Photo ancienne de Notre Dame de la Garde