Les étages de la végétation sont des éléments du paysage qui sont différents selon l'altitude. On parle d'étage collinéen, montagnard, subalpin, alpin et enfin nivéal.

Forêt alpestre. © Noblesteed, CCO
Forêt alpestre. © Noblesteed, CCO
Forêt alpestre. © Mypouss, Flickr, <em>Creative Commons</em>
Forêt alpestre. © Mypouss, Flickr, Creative Commons

Caractéristiques des étages de la végétation

Dans chacun de ces étages, la faunefaune et la flore ne sont pas les mêmes. La température diminue avec l'altitude (un degré par 200 mètres). Les précipitationsprécipitations sont plus abondantes : les montagnes arrêtant les nuages.

Il fait plus sec au centre d'une chaîne de montagnes que sur les bords exposés aux ventsvents dominants. De plus, la période végétative diminue quand l'altitude augmente. Comme les conditions changent, les plantes à différentes hauteurs changent également. Les limites des différents étages sont plus hautes sur l'adret que sur l'ubac.

On peut donc diviser les montagnes en étages, selon le type de végétation. Ces étages changent en climatclimat tempéré ou en climat tropicalclimat tropical.

Pour les montagnes des régions tempérées, on peut prendre l'exemple des Alpes de Savoie.

Les étages des forêts d'altitude en milieu tempéré

  • Premier étage : l'étage collinéen. Il se trouve au-dessous de 800-1.200 mètres d'altitude. Si on se trouve en climat méditerranéenclimat méditerranéen, comme au pied des Alpes, l'étage collinéen est remplacé par l'étage supraméditerranéen avec des forêts de pins sylvestrespins sylvestres, des landes, des lavandes, des bruyères et du buisbuis...
Étage collinéen. © Immanuel Giel, lic CC P 3.0
Étage collinéen. © Immanuel Giel, lic CC P 3.0
Forêt en Bavière. © Mrass GNU FDL 1.2
Forêt en Bavière. © Mrass GNU FDL 1.2
  • Troisième étage : l'étage subalpin. Les arbres sont rares. L'étage subalpin est constitué de forêts d'épicéas (pessières). Dans les zones sèches, les épicéas sont remplacés par des mélèzes, des pins cembros ou des pins à crochetspins à crochets. Les arbres à feuilles caduques ne subsistent pas à cette altitude. Dans les sous-bois poussent des fraisesfraises des boisbois, et des myrtilles.
  • Quatrième étage : l'étage alpin. Il n'y a plus d'arbres ou de tout petits rabougris par le froid. On y trouve de grandes « pelouses » sauvages, avec des graminéesgraminées. C'est l'étage où vivent les marmottes... L'été, les bergers mènent leur troupeau dans ces étendues d'herbes, appelées alpages : c'est la transhumance. On trouve beaucoup d'espècesespèces dans les pelouses alpines, et de nombreuses fleurs : colchiquescolchiques, gentianesgentianes, genévrier nain, myrtille, airelle, rhododendron...
Forêt des Hautes Alpes. © GNU FDL 1.2 
Forêt des Hautes Alpes. © GNU FDL 1.2 
  • Cinquième étage : l'étage nivéal. Là les herbes ont du mal à pousser. Il y pousse des lichens et des moussesmousses, quelques rares fleurs, comme l'edelweiss.