Une ripisylveripisylve est une forêt riveraine d'un cours d'eau, un corridorcorridor très large ou liseréliseré étroit. Elle se compose d'essences à boisbois tendres : saules, aulnes, peupliers... et à bois durs : frênes, érables...

Ripisylve près d'une rivière. © Yxejamir, CC BY-SA 3.0
Ripisylve près d'une rivière. © Yxejamir, CC BY-SA 3.0
Ripisylve du Mississippi. © Bridgman GNU FDL 1.2 
Ripisylve du Mississippi. © Bridgman GNU FDL 1.2 

La flore et la faune de la ripisylve

Ce milieu est lié aux inondationsinondations dues à la rivière et a une dynamique propre et une grande richesse floristique. Les ripisylves jouent le rôle de filtre par piégeage des apports en sels minérauxminéraux. Par son ombre elle joue un rôle dans la préventionprévention du réchauffement des eaux. C'est aussi un facteur important de diversification de l’habitat.

La faunefaune y trouve de nombreux habitats et de la nourriture. La végétation y est étroitement liée aux dépôts alluviaux, à la granulométrie, liés à la pente, à la vitesse du courant, etc.

Sur les versants, les torrentstorrents ont des alluvions grossières et les graviers sont remaniés, d'où les espèces pionnièresespèces pionnières comme Epilobium fleischeri.

Dans les plaines, les cours d'eau déposent des sédimentssédiments sablo-limoneux et les espèces d'arbresarbres constituent alors une ripisylve et comme pour les marécages, les espèces se placent selon leur tolérance à l'humidité.

<em>Angelica sylvestris.</em> © Ruestz <em>Creative Commons Attribution 3.0 Unported license</em>
Angelica sylvestris. © Ruestz Creative Commons Attribution 3.0 Unported license

Cette forêt particulière s'accompagne d'une flore caractéristique : Angelica sylvestris, Eupatorium cannabinum, Saxifraga aizoides, Tussilago farfara... Il en résulte une sélection reposant sur l'intolérance à l'asphyxieasphyxie des racines. La végétation sera différente en bordure d'une source, d'un torrent ou d'une rivière et suivant l'altitude.