En Hongrie, l'autorité de gestion des eaux a rasé une forêt vieille de 90 ans dans le cadre d'un projet de protection contre les inondations, rapporte le site Euronews. Alors que le pays est confronté à des inondationsinondations de plus en plus importantes, l'autorité de gestion de l'eau avance qu'il est nécessaire de nettoyer les bassinsbassins, c'est-à-dire d'enlever tout ce qui pourrait entraver l'écoulement de l'eau. Le problème est que cette forêt était classée Natura 2000Natura 2000 et protégée dans le cadre d'un programme européen.

« Des colonies de chauves-souris protégées hibernaient dans les trous des arbres », déplore Katalin Sipos, responsable Hongrie de WWFWWF. La forêt accueillait aussi des nids de cigogne noirecigogne noire, une espèceespèce, classée comme espèce en danger par l'UICNUICN et la directive Oiseauxdirective Oiseaux de l'Union européenne. « La cigogne noire a besoin de vieux arbresarbres élevés avec une structure de canopéecanopée spécifique pour la protéger des yeuxyeux des prédateurs », explique l'ornithologueornithologue Gábor Ónodi.

Les écologistes accusent l'autorité de gestion des eaux d'une action illégale. « Il avait été spécifié de laisser les vieux arbres sur pied et de ne couper que du 1er août au 15 octobre », déplore Katalin Sipos. Les dernières forêts naturelles des plaines hongroises se trouvent dans les zones inondables des rivières. Entre préventionprévention des inondations et préservation des forêts anciennes, le dilemme est cornélien.