Les incendies de forêt sont 4 fois plus importants et 3 fois plus fréquents depuis 20 ans !

Classé sous :forêt , Réchauffement climatique , Incendie
Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Feux de forêt : le suicide climatique de l’Australie ?  Des milliers d’habitations réduites en cendres, 28 morts et un nombre inimaginable d’animaux disparus. Depuis le mois de septembre 2019, l’Australie est en proie aux flammes. Une catastrophe environnementale attribuée au réchauffement climatique pour ce pays dont le mix énergétique est centré sur le charbon. 

Entre 1984 et 2018, plus de 28.000 feux de forêt ont été enregistrés aux États-Unis. Sur des images satellites ou consignés dans des historiques. Des chercheurs de l’université du Colorado (États-Unis) ont étudié ces données. Et ils en concluent que depuis 2000, comme une conséquence du réchauffement climatique, les incendies sont devenus plus importants, plus fréquents et plus répandus dans le pays.

La moyenne des surfaces brûlées chaque année par les feux de forêt est passée, dans l'ouest des États-Unis, d'environ 4.000 km2 sur les deux décennies avant 2000 à plus de 14.000 km2 sur les deux décennies après 2000. Dans les Grandes Plaines, elle est passée de 1.200 km2 brûlés à quelque 3.300 km2.

La fréquence des feux de forêt a doublé dans l'ouest et dans l'est. Et même quadruplée dans les Grandes Plaines.

Les chercheurs observent aussi une intensification des plus grands feux de forêt dans l'ouest et dans les Grandes Plaines. Le tout combiné à une multiplication des incendies qui surviennent simultanément.

Enfin, l'équipe a découvert que les feux de forêt ont tendance à s'étendre. Ainsi la distance entre les incendies se réduit-elle. Et des zones jusqu'alors épargnées ont commencé à être touchées.

Les modèles climatiques prévoient une augmentation de la fréquence et de l’intensité des feux de forêt. Les observations le confirment. © synto, Adobe Stock