Ne jetez jamais de substances toxiques ou de produits usagés tels que de l’huile de vidange dans les cours d’eau, cela ne fera qu’accroître la pollution des rivières de France. © Tommy, Fotolia

Planète

Les rivières de France sont-elles polluées ?

Question/RéponseClassé sous :Eau , cours d'eau , Pollution

La qualité de l'eau de nos rivières constitue un enjeu majeur, tant d'un point de vue sanitaire qu'environnemental. Régulièrement, des rapports d'associations ou d'organismes variés nous alarment à ce sujet. Plus de 90 % des rivières de France seraient polluées.

Réglementations limitées et absence de sensibilisation des citoyens. Dans les années 1970, la situation des rivières de France en matière de pollution était sans conteste déplorable. Les pratiques agricoles intensives et les rejets domestiques et industriels continuent de fragiliser le réseau hydrographique assez dense de notre pays.

Présence de substances nocives dans les rivières françaises

Selon un rapport de l'association Robin des Bois, chaque année, plus de 60.000 tonnes d'hydrocarbures sont ainsi déversées dans les rivières de France. Il ne s'agit malheureusement que d'une catégorie de substances parmi d'autres. Nos cours d'eau sont constamment contaminés. Herbicides, insecticides, pesticides, etc. Ils contiennent des matières nocives et parfois même, en quantité. Selon l'UFC-Que Choisir, en 2017, la concentration en pesticides dépassait ainsi la norme définie pour l'eau potable dans la moitié des cours d'eau de notre pays. La qualité des eaux est cruciale, pour la faune et la flore, et bien sûr une ressource utilisée pour notre eau potable.

L’Homme, responsable de la pollution des rivières françaises

De nombreux éléments sont à l'origine de la pollution des rivières de France. En tout premier lieu figure l'agriculture intensive et industrielle par l'emploi des pesticides. Elle est suivie de près par l'entretien des jardins et de la voirie. On trouve ensuite certains aménagements plutôt dangereux pour l'environnement, à l'instar des réseaux routiers, des barrages ou encore de l'urbanisation de sites naturels. Viennent enfin les fuites d'hydrocarbures et autres solvants pétroliers qui sont déversés dans les rivières de France. À ne pas oublier non plus, une forme de pollution dite historique, une pollution au mercure, au plomb ou au cadmium par exemple, qui s'est depuis longtemps accumulée au fond des rivières.

Depuis 2013, l’application gratuite Qualité rivière, lancée par les agences de l’eau, permet d’obtenir toutes les informations utiles concernant la qualité des eaux d’une rivière. © Agence de l’eau

Des raisons d’espérer ?

Toutefois, les données de surveillance des Agences de l'eau apportent quelques nouvelles encourageantes. La pollution des cours d'eau par les matières organiques et phosphorées a nettement diminué depuis quelques années. Le résultat notamment de l'installation de stations d’épuration de l’eau dans lesquelles sont traités azote, phosphore et matière organique. Résultat, les taux d'oxygène dans les rivières sont repartis à la hausse et la faune s'y réinstalle.

Du côté des pesticides, le Commissariat général au développement durable note, en France métropolitaine, une baisse d'environ 10 % de l'indice d'évolution de la présence de pesticides dans les cours d'eau entre 2009 et 2014, prenant en compte l'écotoxicité de chaque substance. Un résultat cette fois largement attribué à l'évolution des teneurs en herbicides dont plusieurs ont été interdits.

La France est tenue par l'Europe d'avoir 100 % de ses rivières en bon état écologique en 2027. Objectif difficile à atteindre, mais ce qui compte c'est la dynamique enclenchée.

Malheureusement, d'ici peu, le réchauffement climatique pourrait bien jouer un rôle néfaste en matière de pollution des rivières. En effet, si le niveau des cours d'eau baisse, ils se retrouveront plus chargés en polluants. Et si les températures augmentent, les réactions chimiques favorisant l'eutrophisation pourraient être encouragées.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi