Planète

Les eaux des rivières du Japon sont-elles "fraîches"

ActualitéClassé sous :Terre , rivière , Eau

Le bureau des rivières du Ministère japonais de l'Aménagement du Territoire (MLIT) a mis en place un nouvel indice pour classer la pureté de l'eau des rivières, et il a annoncé les résultats des calculs effectués sur une quinzaine de rivières dans tout le pays.

Les eaux des rivières du Japon sont-elles "fraîches"

L'indice de fraîcheur en un point d'une rivière est calculé avec la formule : 1 moins la quantité des eaux usées rejetées en amont, divisé par le flux total d'eau de la rivière, le tout multiplié par cent pour obtenir un pourcentage.

Les eaux usées en amont comprennent les eaux usées domestiques, les eaux rejetées par les stations d'épuration, les usines et par l'industrie d'élevage. Les eaux usées agricoles ne sont pas prises en compte car leur degré d'impact sur les rivières n'est pas encore complètement éclairci. Un indice de fraîcheur élevé indique que l'eau de la rivière ne provient pas de rejets en amont et donc que le risque d'accident lié à la qualité de l'eau est faible. Cet indice ne prend pas en compte les mesures entreprises pour améliorer la qualité des eaux rejetées dans les cours d'eau. Le ministère considère toutefois cet indice comme un bon outil pour la gestion des risques liés à l'eau des rivières.

L'indice de fraîcheur de la rivière Agano dans la région du Hokuriku atteint 99,1% tandis que la rivière Tama dans la région de Tokyo a un indice de 27, 1%.

Cela vous intéressera aussi