Un Lupin des Jardins (Lupinus polyphyllus) © epsilon, iNaturalist

Planète

Lupin

DéfinitionClassé sous :fleurs , lupin , fabacée

Le lupin (lupinus) est un genre de la famille des fabacées (légumineuses). Il regroupe environ 200 espèces. Le lupin est cultivé depuis plus de 4.000 ans, notamment par les Égyptiens qui s'en servaient pour nourrir le bétail et comme plante médicinale.

Reconnaître le lupin

Le lupin peut atteindre 1,5 mètre de hauteur selon les espèces. Il est reconnaissable grâce à ses fleurs disposées en épi au sommet de la tige et ses grandes feuilles palmées en éventail divisées en 4 à 5 folioles. La couleur des fleurs varie selon l'espèce : jaune pour Lupinus luteus, bleu pour  Lupinus hirsutus ou blanc pour Lupinus albus, par exemple. Les fruits sont de grosses gousses contenant des graines noires et visibles par transparence. Le lupin développe de fortes racines qui forment des nodules symbiotiques avec une bactérie. Il peut ainsi utiliser l'azote atmosphérique et pousser dans des sols pauvres. Comme il enrichit la terre en azote, il est utilisé comme engrais vert ou en interculture.

Le lupin au jardin

Le lupin ornemental le plus connu est le lupin de Russel, obtenu par sélection horticole et qui possède de grandes fleurs. Le lupin fleurit en mai-juin et nécessite un fort ensoleillement, un sol drainé à tendance acide et de la pluie pour sa croissance. Une fois son système racinaire développé, il résiste plutôt bien à la sécheresse. Les fleurs du lupin sont très mellifères et attirent les insectes. Le feuillage attire les pucerons et donc les coccinelles.

Le lupin enrichit la terre en azote ; il est utilisé comme engrais vert. © nancyfox, iNaturalist

Toxicité du lupin

On distingue le lupin amer, qui contient d'importantes teneurs en alcaloïdes, et le lupin doux, sélectionné pour un usage alimentaire et qui possède des teneurs réduites en alcaloïdes. Ces derniers sont concentrés dans les graines mais toutes les parties de la plante en contiennent et sont donc potentiellement toxiques. Chez l'Homme, les intoxications sont rares et proviennent généralement de la consommation de graines crues ou de l'eau ayant servi au trempage. Pour le bétail, l'ingestion de variétés amères entraîne des convulsions et une détresse respiratoire. En outre, le lupin est fréquemment contaminé par le champignon Phomopsis leptostromiformis, responsable de la lupinose et qui provoque de graves lésions au foie.

Utilisations du lupin

Quatre espèces sont principalement utilisées pour l'alimentation humaine et animale :

  • Lupin blanc (Lupinus albus)
  • Lupin jaune (Lupinus luteus)
  • Lupin bleu (Lupinus angustifolius)
  • Lupin changeant (Lupinus mutabilis)

Riches en protéines, en acides aminés et en fibres, les graines de lupin se consomment comme légumineuse. Par précaution, il est conseillé de faire tremper les graines pendant 48 heures en changeant l'eau au moins trois fois pour diluer les toxines. En Italie, en Espagne et au Portugal, elles sont marinées avec un mélange d'herbes et d'épices et servies lors d'occasions spéciales ; c'est pourquoi elles sont également appelées haricots de Pâques. On les utilise aussi pour fabriquer de la farine qui peut remplacer le blé dans le pain ou les pâtes.

Le lupin est considéré comme un allergène ; on observe très fréquemment une allergie croisée avec l'arachide.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !