Planète

Pôle Nord 2012 : en exclusivité, dans les coulisses des préparatifs

ActualitéClassé sous :océanographie , pôle , pôle nord

Si vous partiez un mois au pôle Nord, qu'emporteriez-vous ? En exclusivité pour Futura-Sciences, Alan Le Tressoler et Julien Cabon, de l'expédition Pôle Nord 2012, qui s'envoleront demain pour le toit du monde, l'expliquent en détail. Dans leurs traîneaux, à côté du matériel scientifique, il y aura Rimbaud, Coluche, des armes à feu et des bas de soie...

Pâte d'amandes, fruits secs, chocolat ultraénergétique : le régime polaire ! © Pôle Nord 2012

Ce matin, nous avons effectué une séance de tir pour prendre en main notre arme et nos pétards qui servent à éloigner les éventuels ours polaires. C'est un passage obligatoire avant toute expédition polaire. L'année dernière, comme presque chaque année au Spitzberg, un jeune explorateur anglais a été tué par un ours. Ces armes nous ont été attribuées par l'Unis, l'université du Spitzberg, la plus septentrionale du monde, et spécialisée dans les recherches arctiques. Ici, chaque étudiant, quelle que soit sa spécialité (biologie, géologie, glaciologie...), doit valider son diplôme de tir avant d'entamer ses recherches sur le terrain.

L'équipe logistique de l'Antonov russe [un avion, NDLR], qui va nous déposer sur la banquise du Pôle Nord, nous a annoncé avant-hier que la fenêtre pour le départ est avancée. Nous devons donc nous tenir prêts pour un départ demain.

Alan Le Tressoler (à gauche) et Julien Cabon devant l'université de Longyearbyen au Spitzberg. Ils viennent de recevoir leurs traîneaux de 2,20 mètres qui serviront à leur expédition au pôle Nord. © Pôle Nord 2012

« Le meilleur équipement qui existe aujourd’hui... et ce n’est pas du luxe »

La pression monte... Chaque détail compte et la moindre négligence peut faire échouer cette expédition que nous préparons depuis près de deux ans. Ainsi depuis notre arrivée, nous vérifions et revérifions notre check-list... Nous emportons avec nous de quoi vivre en totale autonomie durant un mois, la durée maximale de la mission. Grâce à nos nombreux partenaires qui se sont investis dans ce projet, nous avons la chance de partir avec le meilleur équipement qui existe aujourd'hui, pour des conditions de sécurité maximales. Et ce n'est pas du luxe.

Voici la liste pour chacun : 7 différentes paires de gants, 4 paires de chaussettes « Yeti », 4 paires de bas en soie (comme des chaussettes, ça ne monte pas jusqu'en haut !), une paire de chaussons en doudoune pour la tente, masques, lunettes, 3 différents types de cagoules, 60 plats lyophilisés, viande séchée, chocolat ultraénergétique, fruits secs, mangues, amandes, thé, sucre, porridge, papier toilette, kit d'hygiène, savon en feuille, lingettes, brosse à dents, chaufferettes en cas d'urgence, réchauds, gamelles, couverts, trousse à pharmacie, codoliprane, Spasfon, crème solaire, compléments vitaminés, tente, duvet, matelas isolants, kits de couture, combinaisons étanches, pétard et fil alarme de prévention des ours, ancre à neige, broche à glace, pelles, skis, raquettes à neige, brosse WC pour retirer le givre des vêtements avant d'entrer dans la tente, panneaux solaires, sans compter les dizaines de batteries pour GPS, le téléphone satellite, l'ordinateur ultradurci et nos 4 caméras...

« Les traîneaux sont notre maison. Ils vont devoir contenir de quoi vivre un mois en totale autonomie. » © Pôle Nord 2012

Et il y a aussi tout le matériel scientifique : ordinateur, scies à glace, tarières, station météo, filet à plancton, kit de prélèvement pour les analyses de microbiologie marine, bouteille de Niskine pour les échantillonnages d'eau en profondeur, et la sonde CTD (température, densité et conductivité de l'eau) avec son câble et son treuil, qui sera plongée à une centaine de mètres sous la surface. Histoire de détendre l'atmosphère, nous emportons aussi un jeu de yams (les Norvégiens adorent ça !), un petit ours en peluche, mi-grigri, mi-mascotte, un cadeau bien emballé qu'Alan ouvrira le jour de son anniversaire qu'il fêtera là-haut, les poésies complètes d'Arthur Rimbaud et une compilation des meilleures blagues de Coluche. Ça risque d'être long...

D'ici quelques heures, nous partirons vivre un mois, seuls, au cœur d'un océan gelé de 13 millions de kilomètres carrés. Tributaires de ce désert de glace, nous nous en remettrons entièrement à la banquise pour essayer de mieux la comprendre.

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi