Planète

Pôle Nord 2012 : la bonne météo facilite le travail

ActualitéClassé sous :océanographie , Pôle nord 2012 , pôle Nord géographique

-

Installés au pôle Nord géographique, Alan Le Tressoler et Julien Cabon, de l'expédition Pôle Nord 2012, continuent leurs mesures de plus belle, profitant d'une amélioration de la météo. Leurs dernières images en témoignent.

« Sous la tente, il fait -15 °C » expliquaient les deux hommes, lundi matin, dans un entretien téléphonique qu'ils nous ont accordé. Alan Le Tressoler (à gauche) venait de fêter ses 32 ans deux jours auparavant. Cet habitué des milieux polaires en était à son quatrième anniversaire sur la banquise. « Il est né à la bonne période, celle où des expéditions au pôle Nord sont possibles », plaisante son coéquipier. © Pôle Nord 2012

« Depuis ce matin, - 12  °C et il fait chaud. C'est le pôle Nord facile » : depuis mercredi, la météo s'est améliorée sur le toit du monde. « Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles : la banquise est stable » confirmaient jeudi sur Twitter Alan Le Tressoler et Julien Cabon.

L'expédition Pôle Nord 2012 poursuit donc ardemment son travail. Les prélèvements de plancton, d'eau et de neige sont réalisés plus facilement. Une crevette « inattendue » s'est même fait prendre dans le filet. Côté confort, ils doivent pouvoir se sécher un peu plus facilement. Lundi matin, les deux hommes expliquaient à Futura-Sciences que la forte humidité les gênait beaucoup.

La crevette « inattendue » piégée dans le filet à plancton. Tous les résultats et les prélèvements seront analysés plus tard, au LOS/Cersat de l'Ifremer et au laboratoire Ampère. © Pôle Nord 2012

L'expédition Pôle Nord 2012 est revenue à l'heure de Brest

« L'équipage de l'expédition, après être passé par de multiples fuseaux horaires, s'est recalé sur l'heure de "Brest mêm". » Les hommes, en effet, sont Brestois et, après s'être décalés dans leur rythme circadien dans cet univers de jour permanent, ils nous confiaient « avoir fait le tour du monde des fuseaux horaires ».

« La météo, après une pénible période venteuse et neigeuse, s'est stabilisée. Le moral de l'équipage est excellent malgré quelques gelures superficielles et sans gravité : toujours pas de doigts de pieds à couper ! »

Le soleil, qui tourne autour du campement sans jamais se coucher, est de plus en plus haut sur l'horizon... © Pôle Nord 2012

L'échéance des trois semaines prévues approche et les deux hommes pourront aller sans doute jusqu'au bout : « Probable récupération après le premier tour des présidentielles » expliquent-ils. Le soleil est de plus en plus haut sur l'horizon et la banquise ne va pas tarder à s'amincir. L'avion russe Antonov qui va venir les chercher sur la base russe Barneo a besoin d'une piste bien damée mais aussi d'une bonne épaisseur de glace sous ses roues.

La crainte de devoir écourter l'expédition à cause de la météo s'éloigne donc...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi