Selon les derniers relevés, le mont Blanc mesure désormais 4.807,81 mètres. © Brad Pict, Adobe Stock
Planète

Surprise : le mont Blanc a rétréci !

ActualitéClassé sous :montagne , climatologie , météorologie

-

[EN VIDÉO] COP21 : Les glaciers du Mont-Blanc menacés par le réchauffement climatique  Des satellites ont permis aux glaciologues d'observer un amincissement record de 12 mètres par an des glaciers du massif du Mont-Blanc dans leur partie la plus basse. Le Cnes nous propose en vidéo un point sur cette situation inquiétante. 

Des géomètres-experts de la Chambre départementale des géomètres-experts de la Haute-Savoie viennent de révéler le résultat de la toute dernière mesure du mont Blanc. Par rapport au dernier relevé, le toit de l'Europe a perdu près d'un mètre en quatre ans !

Tous les deux ans depuis 2001, des géomètres-experts de Haute-Savoie et Leica Geosystems, dont on peut suivre le travail sur le site 4810, réalisent une campagne de mesure de la hauteur du mont Blanc. La dernière mesure de cette montagne, la plus haute d'Europe, a été réalisée lors d'une expérience menée du 16 au 18 septembre par une équipe de 27 personnes composée de géomètres-experts et de guides de haute montagne. L'expédition 2021 a bénéficié de conditions météorologiques très favorables.

Le mont Blanc a été mesuré à 4.807,81 mètres. Par rapport à la dernière mesure rendue publique, réalisée en 2017, la montagne a perdu 91 centimètres. Cette année-là, sa hauteur avait en effet été relevée à 4.808,72 mètres, en baisse par rapport à celles des années précédentes. C'est en 2007 qu'a été relevée l'altitude la plus élevée (4.810,90 mètres).

La mesure du mont Blanc évolue au fil des années

Notez que la mesure effectuée en 2019 n'avait pas été rendue publique jugée « exceptionnellement basse », par l'équipe. Mesurée à seulement 4.806,03 mètres, l'équipe avait jugé préférable d'attendre la mesure de cette année pour se faire une idée plus précise de l'évolution de la hauteur du mont Blanc. « À charge maintenant aux climatologues, glaciologues et autres scientifiques d'exploiter toutes les données recueillies et d'avancer toutes les hypothèses pour expliquer ce phénomène », ont-ils souligné lors de la conférence dévoilant cette mesure attendue.

Conférence de presse présentant les mesures du mont Blanc. © 4810 - Chambre départementale des géomètres-experts de la Haute-Savoie

Les deux hauteurs du mont Blanc

Cette mesure n'est pas celle de la hauteur du sommet rocheux qui culmine pour sa part à 4.792 mètres. Cette hauteur mesurée tient compte de la glace et les neiges éternelles recouvrant le sommet qui fonctionnent comme une congère qui varie en fonction des vents d'altitude et des précipitations. Dit autrement, ces faibles variations de la hauteur du mont Blanc, d'une année sur l'autre, ne sont pas liées à l'évolution du climat. Comme le soulignent les glaciologues et climatologues, les températures à ces altitudes sont toujours négatives, même en été. La glace n'y fond quasiment jamais. Seuls des étés très chauds comme 2003 et 2009 pourraient avoir eu un impact sur la fonte de la neige.

À lire

Mont-Blanc - Mesures d'un mythe, ce livre retrace 20 ans de la mesure du mont Blanc. Il est disponible en pré-commande, parution début novembre, de façon à tenir compte de la dernière mesure, celle relevée en septembre 2021.

---

Découvrez Fil de Science ! Chaque vendredi, dès 18h30, suivez le résumé des actualités scientifiques de la semaine, décryptées pour vous par les journalistes de Futura.

---

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !