Les nuages noctulescents sont des nuages polaires qui scintillent dans le noir. © Matthias Sussen, Wikipedia
Planète

Phénomène météo extraordinaire : les nuages noctulescents

ActualitéClassé sous :météorologie , nuage , nuage noctulescent

En juin, c'est l'époque où on peut observer des nuages bleutés qui scintillent dans la nuit : il s'agit des nuages noctulescents, ou noctiluques,  des formations nuageuses issues de poussières de météorites glacées.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Les secrets des nuages interstellaires  Il se passe beaucoup de choses intéressantes dans les nuages interstellaires : des étoiles et des planètes sont en train de naître. Mais un rideau de gaz et de poussières les soustrait à la vue des astronomes. Pour comprendre leur formation, ceux-ci doivent trouver des instruments capables de voir à travers toute cette poussière. 

L'arrivée de l'été marque le début de la période d'observation du ciel nocturne : si les apparitions d'étoiles filantes et de planètes sont toujours des phénomènes passionnants à observer, il est un autre phénomène moins connu mais qui mérite le coup d'œil. Les nuages noctulescents ne s'apparentent pas du tout aux nuages classiques qui sont constitués de gouttelettes d'eau et de glace :  ces nuages bien spéciaux apparaissent comme des filaments bleus qui brillent dans le ciel nocturne, avec un léger mouvement. Il s'agit en fait des seuls nuages parfaitement visibles en pleine nuit, sans lumière artificielle. Le terme « noctulescent » signifie d'ailleurs « qui brille dans la nuit » en latin. On les appelle aussi nuages noctiluques ou nuages polaires mésosphériques.

Des poussières de glace qui scintillent dans le noir

Ce phénomène quasiment astronomique est visible autour de la période du solstice d'été car c'est à cette époque que la mésosphère est la plus froide : les nuages noctulescents sont en effet constitués de très fines poussières de météorites, voire peut-être parfois volcaniques, enrobées de glace, et culminent entre 75 et 90 km d'altitude. Rappelons qu'en comparaison, les nuages classiques les plus élevés, comme les nuages d'orages, culminent à 12, voire 15 km. La glace représenterait la majeure partie de la formation, sous forme de noyaux de congélation autour de très fines poussières. Mais la formation de ce phénomène garde encore sa part de mystère, et les scientifiques continuent d'étudier les raisons de sa formation. Il semblerait d'ailleurs que certaines fusées, comme les lanceurs spatiaux, contribuent ou déclenchent aussi leur formation. Étant donné qu'il ne s'agit pas de « vrais nuages », ils ne donnent évidement aucune précipitation et n'ont aucun effet sur les conditions météo.

Des nuages polaires observables aussi en France

Les nuages noctulescents sont observables à l'œil nu entre 6 et 12° sous l'horizon, par ciel dégagé, deux heures après le coucher du soleil (vers minuit en juin), ou deux heures avant le lever du soleil, dans l'hémisphère Nord. C'est en effet la réflexion de la lumière du soleil qui permet de les rendre visibles pour l'observateur. Sans la lumière du soleil, ces nuages, qui n'en sont pas, sont trop peu lumineux pour être vus depuis la Terre. En ce qui concerne l'hémisphère Sud, les seuls pays où il est possible les observer parfois sont l'Argentine, le Chili et l'Antarctique, qui se trouvent aux bonnes latitudes pour pouvoir les admirer.

Timelapse de nuages noctulescents. © Maciej Winiarczyk

En France, ce phénomène est aperçu chaque été aux quatre coins du pays, y compris au-dessus de la capitale. La période de mi juin à fin juin reste la meilleure pour les observer, mais il est possible d'en voir globalement de fin mai à début août. Contrairement aux aurores boréales dont les apparitions peuvent être prévues plusieurs jours à l'avance grâce aux satellites d'observation, les nuages noctulescents sont difficiles à prévoir, mais certains organismes arrivent à émettre des prévisions quelques heures à l'avance. Les apercevoir reste avant tout une question de chance...

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !