Les banquises servent de « piliers » pour les glaciers : elles exercent une pression vers l'arrière sur les glaciers qui les alimentent. © Craig, Adobe Stock
Planète

Découverte d'un monde caché sous l'Antarctique

ActualitéClassé sous :Antarctique , Biodiversité , Fonte de l’Antarctique

[EN VIDÉO] Antarctique : une plaque de glace gigantesque se détache  Cette vidéo, réalisée à partir d'images radar acquises par le satellite TerraSAR-X, montre l'évolution de la formation d'un des plus grands icebergs connus. Au fil des semaines et des mois, le satellite suit son évolution, de l'apparition de la faille dans la plateforme de glace de Larsen C jusqu'à sa fragmentation. 

Alors qu'ils étudiaient les mécanismes qui régissent l'Antarctique, des chercheurs ont décidé d'aller explorer les dessous de ce continent de glace... Et ils ont pu découvrir un véritable monde caché !

Recouvert à 98 % d'une glace de deux kilomètres d'épaisseur en moyenne, l'Antarctique est l'un des meilleurs endroits pour étudier les conséquences directes du changement climatique. C'est dans ce but que s'y sont rendus des scientifiques, plus particulièrement dans la mer de Ross« Nous voulons comprendre la mécanique de la mer de Ross et comment elle pourrait changer selon différents scénarios climatiques », explique le Dr. Denise Fernandez, qui étudie les interactions entre l'océan, la glace et l'atmosphère.

Mais alors qu'ils visualisaient des images satellitaires de la banquise, une rainure dans la glace a attiré leur attention : « nous soupçonnions qu'il pourrait s'agir d'un estuaire sous la glace », a dit le Pr. Craig Stevens, océanographe. En effet, l'existence d'une circulation cachée d'eau douce et de rivières secrètes sous les calottes glaciaires de l'Antarctique était soupçonnée depuis longtemps, mais n'avait jamais été prouvée. Les chercheurs ont alors décidé de creuser cette fissure, en faisant fondre près de 500 mètres de glace de profondeur. Et là...surprise !

C'est tout un écosystème qu'ont découvert les chercheurs. © NIWA, Craig Stevens

Tout un écosystème caché sous la glace

Des centaines de petits amphipodes circulaient dans la rivière sous la calotte glaciaire : « dans une expérience normale, voir l'une de ces choses vous ferait sauter de joie. Nous en étions inondés, s'enthousiasme le Pr. Stevens. Il y a clairement un processus écosystémique important qui se déroule ici, sur lequel nous ferons plus de recherches en analysant des échantillons d'eau pour tester des nutriments. » En plus de la découverte de ces petits organismes, l'équipe a observé que « le tube d'eau de fonte n'était pas aussi beau et lisse que prévu - il avait une structure étrange et était assez étroit, avec beaucoup d'ondulations ».

Des reliefs étranges pavent les murs de la rivière souterraine. © NIWA, Craig Stevens

L'explication derrière ces découvertes manque encore à l'appel, mais une chose est sûre : « cela change notre compréhension actuelle et nos modèles de ces environnements. Cela va prendre du temps de comprendre ce que cela signifie pour les processus de fonte. Mais ce qui est clair, c'est que de grands changements sont en cours - d'autant plus si nous ne travaillons pas ensemble pour modifier nos émissions de gaz à effet de serre », a conclu le Pr. Stevens.

Le tunnel creusé dans la glace. © NIWA, Craig Stevens

Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !