Observer les manchots papous dans leur habitat naturel, un rêve ! © Grégory Pol, tous droits réservés

Planète

Reportage : à la découverte des manchots papous des Kerguelen, au sud de l'océan Indien

ActualitéClassé sous :animaux , pingouins , îles Kerguelen

J'ai été invité à me rendre aux Iles Kerguelen afin de poursuivre mon travail photographique sur le thème des animaux « exotiques » que l'on peut trouver dans les territoires français. À bord du nouveau patrouilleur polaire « L'Astrolabe », sept à huit jours de navigation depuis la Réunion sont nécessaires pour rallier cet archipel très isolé du reste du monde.

Voir des manchots sur des îles françaises, cela faisant longtemps que j'en rêvais... Après avoir trouvé la bonne distance d'observation, ces petits clowns à la démarche amusante m'ont vite « oublié » et j'ai pu les regarder vivre.

Les manchots papous et leur démarche si amusante. © Grégory Pol, tous droits réservés

Situation géographique 

Les îles volcaniques des Kerguelen situées au sud de l'océan Indien, classées au patrimoine mondial de l'Unesco, sont presque aussi grandes que la Corse et le personnel hivernant est au nombre d'une quarantaine seulement lors de l'hiver austral.

L'archipel est une réserve naturelle totale. Les Terres australes et antarctiques françaises sont désormais inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

Carte topographique des îles Kerguelen. © Rémi Kaupp, Wikimedia commons, CC 4.0 international

Les règles de déplacement et de débarquement y sont très strictes et il faut vraiment pouvoir « montrer patte blanche » pour accéder à certaines zones. Avoir l'opportunité de trouver ces manchots dans leur habitat naturel lors d'un passage éclair de seulement quelques jours a été une grande chance pour moi. En plus les colonies ne se trouvent pas toujours au même endroit suivant les périodes. Alors comme il arrive souvent que les manchots papous déménagent, ce fut un réel bonheur d'avoir tout de même pu les trouver grâce aux indications des hivernants.

Qui sont les manchots papous des Kerguelen ?

De son nom latin Pygoscelis papua, le manchot papou est l'un des plus grands après les manchots empereurs et royaux, il est craintif mais facile à repérer car il est très coloré, et porte des taches blanches sur ses tempes. Il mesure en moyenne 78 centimètres et pèse jusqu'à 8 kilogrammes. C'est le manchot qui nage le plus rapidement sous l'eau. Cet oiseau est un super pêcheur, il se nourrit de poissons, de calamars et de crustacés.

La période nuptiale des manchots papous

En période nuptiale, les mâles cherchent des femelles « libres de tout engagement » et offrent des petits cailloux ou des algues séchées pour tenter de les séduire. Si la femelle célibataire tombe sous le charme du don Juan, c'est avec fierté qu'il effectuera plusieurs allers-retours pour rapporter d'autres cailloux qui serviront à la construction de leur nid. Cette nidification se fait dans les rochers ou sur les plages contrairement à d'autres manchots qui nichent dans la neige.

Discussions autour du nid. © Grégory Pol, tous droits réservés

Les principaux prédateurs aquatiques du manchot papou sont l'orque et le léopard de mer. À terre, les œufs et les petits sont parfois au menu du grand labbe, un oiseau de mer des hautes latitudes.

Originaire de l'Antarctique, on recense plusieurs petites colonies de manchots papous sur l'archipel des Kerguelen. En 2018, on estimait la population à environ 1.000 individus (réf : programme IPEV109). Pour la photographie, comme souvent, les moments intéressants pour ce qui est de la lumière se situent au petit matin et le soir. Cela tombe très bien car c'est à ces moments-là que les manchots papous, tous ensemble, partent à la pêche et en reviennent.

Extrait de mon carnet de voyage sur les îles Kerguelen

« Un manchot papou sort de l'eau. Je suis surpris et excité. Dès qu'il m'a vu il a fait demi-tour et s'est remis à nager pour chercher un meilleur endroit pour débarquer. Peu importe : j'en ai au moins vu un ! Comment aurais-je pu expliquer à mes enfants que je suis allé aux Kerguelen sans observer de manchots ? On dit que cette espèce est la 3e plus grande après l'Empereur et le Royal. Je finis une belle série de clichés d'éléphants de mer puis je décide de marcher encore. En chemin je tombe sur 3 autres papous qui se préparent à venir à terre et il me semble distinguer au loin une vingtaine de ces manchots à l'abri dans les rochers. Ils sont bien là et je m'approche d'eux doucement. Leur démarche et leur comportement sont amusants. Ils me font vraiment penser aux manchots du dessin animé Les Pingouins de Madagascar. En anglais on ne fait pas vraiment la différence entre "manchot" et "pingouin". Les deux se disent penguins. Pourtant le manchot ne vole pas et se trouve exclusivement dans l'hémisphère Sud alors que le pingouin vole et se trouve un peu partout (même en Bretagne ou à Saint-Pierre et Miquelon). »

Direction la baignade... © Grégory Pol, tous droits réservés
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi