La signature vocale des manchots

DossierClassé sous :zoologie , animal , signal

-

Pierre Jouventin vous fait découvrir la signature vocale des manchots : vous reconnaissez un ami au téléphone par le timbre de sa voix mais le nombre de vos amis ne dépasse pas quelques dizaines. Les animaux peuvent eux aussi se reconnaître par la voix.

  
DossiersLa signature vocale des manchots
 

Pierre Jouventin, du Centre d'éducation fonctionnelle et évolutive (CNRS) de Montpellier vous fait découvrir la signature vocale des manchots : Vous reconnaissez un ami au téléphone par le timbre de sa voix mais le nombre de vos amis ne dépasse pas quelques dizaines. Les animaux peuvent eux aussi se reconnaître par la voix.

La signature vocale des manchots

Nous avons étudié la reconnaissance acoustique dans des colonies de manchots et nous avons démontré que les manchots se reconnaissent par la voix avec des systèmes d'identification différents selon qu'il s'agit d'espèces possédant des nids ou pas.

Comment un poussin retrouve-t-il ses parents au milieu de colonies de milliers d'oiseaux marins ? Nous sommes allés sur des îles entourant l'Antarctique. Les animaux y sont sans méfiance et nous les avons enregistrés sans les perturber (photographie au milieu d'une colonie de manchots royaux dans l'archipel Crozet).

Notre but était de découvrir les paramètres acoustiques qui permettent à un poussin de reconnaître son parent. Pour cela, le chant du parent manchot a été enregistré puis diffusé au poussin après modification à l'ordinateur sur le terrain (photographie d'expériences de "repasse" à des manchots Adélie sur la côte antarctique).

Ce jeu de devinettes posé par l'homme à l'animal nous a permis peu à peu de découvrir les règles de syntaxe du langage des manchots qui sont étonnamment complexes. Ainsi, un poussin de manchot royal est capable de reconnaître son parent en entendant seulement 2/10èmes de seconde de son chant. Il est aussi capable de le reconnaître lorsqu'il est masqué par les chants de cinq autres parents émis 6 dB plus fort. Or cet « effet-cocktail » n'était connu jusqu'à présent que chez l'homme et avec une différence d'intensité sonore de 4 dB.

Les systèmes de reconnaissance acoustique des manchots qui ne disposent pas d'un lieu de rendez vous sont beaucoup plus complexes.

Ainsi le manchot empereur qui se reproduit sur la banquise pendant l'hiver antarctique et se déplace avec son œuf sur les pattes possède deux systèmes d'identification :

  • le découpage en syllabes de son chant haché constitue un sorte de code-barre indispensable à la reconnaissance,
  • ces oiseaux possèdent deux sources sonores (à la différence des humains) et le décalage entre ces deux voix constitue un code complémentaire.