Le jardin potager de la Maison Caillebotte, à Yerres en Essonne. © Ghislaine Laussel pour Futura.

Maison

Comment attirer des animaux utiles dans votre jardin ?

Question/RéponseClassé sous :Jardinage , Nature

Tout bon jardinier, même amateur, sait qu'il dispose d'atouts naturels précieux pour cultiver son potager. C'est le peuple du minuscule, ces insectes et ces petits animaux qui habitent dans nos jardins et contribuent à l'équilibre de la biodiversité. Quels sont les petits auxiliaires qui se chargeront de la défense de votre potager ? 

La première condition, évidente, est de ne plus faire usage de pesticides pour voir revenir ces petits auxiliaires et pour rétablir l’équilibre naturel. L'automne est la bonne saison pour recréer un écosystème sain et varié en faisant quelques plantations. Ensuite, il faut aussi un zeste d'observation et un peu de patience. Vous découvrirez aussi quelques astuces en consultant ce site, www.plantsdelegumes.org, proposé par le très sérieux GNIS (Groupement national interprofessionnel des semences et plants). 

Quels sont les insectes alliés au jardin ?

Il n'existe pas de bons ou de mauvais insectes. Tout est question d'équilibre et de régulation. Le bon sens part du principe que tout nuisible a son prédateur. Chacun a un rôle à jouer. Certains insectes décomposent et transforment la terre de façon à rendre ses composants assimilables par la plante ; d'autres, comme la coccinelle, se délectent de pucerons. Colonie de fourmis ou vers de terre qui se tortillent sont les meilleurs alliés pour retourner la terre et l'aérer. La vue ou la présence des bourdons, carabes, chrysopes, cloportes, guêpes, araignées, mille-pattes, nous dérangent parfois mais à l'instar des libellules et papillons, ce sont d'excellents prédateurs pour diminuer la présence d'insectes parasites.

Quels sont les animaux alliés au jardin ?

Rouge-gorge, mésange, rossignol, sittelle, moineau, roitelet, et autre chardonneret sont aussi de précieux auxiliaires. Ils se régaleront de nombreux insectes nuisibles, mais aussi de limaces et d'escargots. En hiver, lorsque la nourriture se fait rare, nourrissez-les avec des boules de graisse, contenant des graines de tournesol ou de millet. Installez-les en hauteur afin de ne pas transformer les oiseaux en proies vulnérables. 

Un hôtel à insectes dans le potager de la propriété Caillebotte. © Ghislaine Laussel pour Futura

Existe-t-il des astuces bio à adopter dans son jardin ?

Comment retenir ou accueillir ces insectes ou petits animaux tels que les chauve-souris, hérissons et crapauds bien utiles pour chasser de votre jardin les insectes parasites qui détériorent vos parcelles. Il existe dans le commerce des « hôtels à insectes » que vous installerez à proximité de vos légumes. Les insectes pourront nicher l'hiver, s'y nourrir et s'y reproduire. Mais ne nettoyez pas trop votre jardin car, à défaut d'installer un hôtel à insectes, un simple tas de bois, de feuilles mortes, ou des pots remplis de paille, certes moins esthétiques, font aussi l'affaire. Rien de tel, dans votre jardin, qu'une bûche percée ou des briques creuses pour abriter les abeilles solitaires. Pour faire revenir ces insectes, il faut aussi introduire des plantes mellifères qui attirent naturellement une faune ailée ; l'achillée et la tanaisie attirent les coccinelles où elles peuvent pondre leurs œufs. Réjouissez-vous de voir tournoyer les chauves-souris, cela signifie que l'écosystème environnant est sain et riche. La fabrication de son abri ou nichoir doit prévoir l'ouverture par la base. 

Faut-il travailler toujours votre sol avec une bêche ?

Vous allez pouvoir utiliser une fourche écologique, appelée aussi grelinette, pour aérer et décompacter la terre au lieu de la retourner avec une bêche classique. Un tel outil épargnera non seulement la vie de votre sol, mais aussi votre dos ! Mais attention, cette méthode de travail du sol ne convient pas à tous les types de terres et de cultures. Si votre terre est lourde, argileuse ou limoneuse, ou pour des cultures comme la pomme de terre, le labour classique restera nécessaire afin d'ameublir votre sol plus en profondeur.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

En savoir plus sur Michel Caron

Ingénieur agricole de formation il a pendant toute sa vie professionnelle, en tant que journaliste, collaboré à plusieurs hebdomadaires agricoles.

N'hésitez pas à acheter le livre : « 52 semaines au jardin »