Que ce soit en installant des mangeoires dans le jardin, sur la terrasse ou bien en leur jetant des miettes de pain, le geste de nourrir les oiseaux, en hiver ou en été, semble naturel à beaucoup d’entre nous. Cependant, il existe quelques règles à respecter pour éviter les impairs.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Interview : les oiseaux sont-ils les derniers descendants des dinosaures ? Avec les multiples découvertes de dinosaures à plumes en Chine, se pose la question du lien avec les oiseaux. Ces derniers pourraient-ils être les descendants de ces créatures disparues ? Futura-Sciences a interviewé Éric Buffetaut, paléontologue, afin d’en savoir plus sur la question.

Hiver ou été, la loi française ne fait pas de distinction. « Il est interdit de jeter ou de déposer des graines ou nourriture en tous lieux publics pour y attirer les animaux errants, sauvages ou redevenus tels. » C'est ce que dit l'article L.1311-2 du Code de la santé publique.

Améliorer la survie hivernale des oiseaux

Les oiseaux qui vivent sous nos latitudeslatitudes sont adaptés à leur environnement et devraient, en principe, pouvoir subvenir eux-mêmes à leurs besoins, même au cœur de l'hiverhiver. Pourtant, de nombreuses études scientifiques concluent que le nourrissage des oiseaux améliore leur survie hivernale, leur condition physiquephysique, leur capacité immunitaire, etc.

Quelques études pointent également des effets négatifs : modification de la composition des communautés d'oiseaux -- au profit, généralement, d'espèces envahissantes --, augmentation du risque de transmission des maladies (du fait de la proximité qu'engendre la présence de mangeoires), etc.

En hiver, une mésange peut perdre jusqu’à 10 % de son poids en une seule nuit. Trouver des graines dans une mangeoire peut donc l’aider à subsister lorsque le climat est rude. © PGloutnay, Pixabay, DP
En hiver, une mésange peut perdre jusqu’à 10 % de son poids en une seule nuit. Trouver des graines dans une mangeoire peut donc l’aider à subsister lorsque le climat est rude. © PGloutnay, Pixabay, DP

Nourrir les oiseaux en hiver : où placer les mangeoires ?

Le nourrissage des oiseaux ne doit pas commencer avant les premières gelées. À la fin de l'hiver, vers la mi-mars, il doit ensuite être arrêté progressivement.

Pensez à placer les mangeoires en hauteur pour éviter de tenter les chats du quartier. Dans le même ordre d'idée, privilégiez les endroits à couvert afin de protéger les petits oiseaux des prédateurs aériens. Nettoyez régulièrement la mangeoire.

Graines, pain : que donner à manger aux oiseaux ?

Pour contenter un maximum d'oiseaux, optez pour des graines de tournesoltournesol -- pourquoi pas décortiquées --, riches en vitamine Evitamine E. Les graines de milletmillet, de chanvre, de maïsmaïs, de courgescourges ou de pommes -- de préférence bio --, l'avoineavoine, les amandesamandes et noisettes ou encore les raisinsraisins secs sont également appréciés.

Évitez en revanche la graisse animale, le pain ou les produits industriels tout prêts.

Nourrir les oiseaux en été ?

En été, le nourrissage des oiseaux est généralement suspendu. Il peut avoir des effets bénéfiques, notamment lorsque les oiseaux nourrissent eux-mêmes leurs petits ou lorsqu'ils se préparent à entreprendre leur migration. Toutefois certaines études montrent que cette pratique perturbe le cycle de vie des oiseaux : ponte tardive, nichées réduites, etc.

Quoi qu'il en soit, il est important de veiller à une hygiène irréprochable de la mangeoire afin d'éviter la prolifération des maladies dans la chaleurchaleur de l'été.