Une terre riche doit toujours être fertilisée. © piyaset, Adobe Stock
Maison

6 matières pour améliorer son sol

Question/RéponseClassé sous :jardin , Jardinage , fertilité du sol

Une terre continuellement cultivée s'épuise dans le temps avec de moins en moins de nutriments. Sachez comment la fertiliser et l'enrichir toute l'année pour avoir de belles floraisons, de savoureux légumes, pour résumer un beau jardin ou balcon fleuri. Avec des matières naturelles, comment amender le sol pour le nourrir et favoriser la vie du sol ?

Cela vous intéressera aussi

Pour avoir toujours un jardin luxuriant, un potager fourni ou un verger avec des récoltes abondantes, pensez à nourrir régulièrement le sol. Profitez de matières gratuites, à disposition dans le jardin. Voici six matières naturelles qui vont fertiliser votre sol.

Apporter du compost

En recyclant les matières vertes et brunes du jardin et de la maison, vous allez obtenir un compost de bonne qualité. Une fois décomposé et mûr, étalez-le à même le sol ou bien enfouissez-le dans les massifs de plantes, au pied des arbres fruitiers ou au potager. Sur un balcon, griffez une poignée de compost en surface des pots afin de nourrir les végétaux. Toute l'année, apportez cet amendement riche et gratuit dans le jardin. Au moment des plantations, ajoutez quelques poignées de compost à la terre. La pluie ou les arrosages vont disséminer les nutriments nécessaires au bon développement des plantes.

Enrichissez le sol de votre potager avec des matières naturelles et obtenez de beaux légumes. © Alexander Raths, Adobe Stock

Semer des engrais verts

Après les cultures estivales qui ont épuisé beaucoup de nutriments dans la terre, semez des engrais verts qui vont enrichir le sol. Des plantes comme la moutarde, le seigle, la phacélie, le trèfle et bien d'autres sont cultivées sur des espaces vides du potager. Avant la montée en graines, elles sont fauchées ou broyées puis laissées sur terre pour se décomposer en surface. Vous pouvez utiliser la rotation des cultures au potager pour changer chaque année de plante et de surface à semer.

Utiliser du BRF

Fabriquez vous-même du bois raméal fragmenté (BRF) au pied des arbustes et des haies. Avec un broyeur, broyez les déchets de taille (en évitant les branches de conifères acides) pour obtenir ce broyat de copeaux qui va, une fois en place, enrichir les couches superficielles de votre sol, apporter un humus équilibré, préserver l'humidité et éviter le développement des mauvaises herbes. Une simple couche d'un à deux centimètres renouvelée toute l'année suffit.

Enrichir avec des feuilles mortes

En automne, profitez de cette ressource gratuite qui tombe en abondance pour créer un amendement naturel. Elles vont se dégrader et s'assimiler au sol. Conservez-les pour en ajouter toute l'année sur le tas de compost ou préparez un terreau de feuilles récupérées.

Pailler toute l’année

Utilisez les tontes de pelouse, les feuilles de fougère ou de la paille au pied des végétaux pour conserver l'humidité, lutter contre les adventices, créer une protection contre la chaleur ou le froid mais surtout enrichir le sol en se décomposant. Paillez toute l'année car une terre ne doit pas rester nue et en danger face aux aléas climatiques. Ce paillage organique se met en couche de 10 à 15 centimètres d'épaisseur.

Même en hiver, paillez le potager. © audaxl, Adobe Stock

Apporter du fumier

Matière riche, intégrez cet amendement organique en automne lorsque vous allez préparer le sol du potager. Vous pouvez épandre et incorporer le fumier à la terre deux mois avant les premières plantations ou semis. La vie microbienne va le décomposer dans le temps et dès le printemps, les légumes ou aromatiques vont bénéficier de cette terre enrichie.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !