En automne : beaucoup de travaux sont à faire au jardin. © Todd Taulman, Adobe Stock
Maison

Le jardinage automnal : 10 gestes essentiels à faire

Question/RéponseClassé sous :Jardinage , Automne , jardin d'automne

[EN VIDÉO] Un magnifique timelapse de feuilles prenant leur teinte d'automne  Chaque automne, les feuilles des arbres se colorent de teintes jaunes, rouges ou orangées avant de tomber. Ce timelapse illustre en deux minutes cette lente et sublime évolution vue en macro grâce à 6.000 photographies patiemment assemblées. 

L’automne est la saison propice pour nettoyer le jardin, recycler les déchets et le préparer à affronter l’hiver. Voici quelques gestes essentiels à connaître.

De la pelouse en passant par le potager, du jardin ornemental au balcon, beaucoup de choses sont à faire en automne. Petit tour d’horizon des 10 gestes à ne pas oublier à partir d’octobre.

Faire son BRF paillage

Servez-vous des déchets de taille d’arbustes et d’arbres fruitiers ou d’ornement afin de faire soi-même son paillage. Ce BRF (Bois Raméal Fragmenté) se fabrique à partir d’un broyeur de végétaux, qui suivant les modèles, broie des branches de différents diamètres. Épandez ce paillage gratuit sur le sol afin qu’il enrichisse le sol en se décomposant.

Ramasser les feuilles mortes

Récupérez et conservez les feuilles mortes, matière gratuite qui va servir à fabriquer du compost. Si votre surface est trop grande, faites l’acquisition d’un souffleur à feuilles. Thermique ou électrique, il sera d’une aide précieuse pour ramasser les feuilles dans un sac prévu à cet effet. Utilisez-les comme paillage au pied de légumes, des arbustes, sur les vivaces taillées ou bien comme matière fraîche ou sèche à mettre dans le composteur.

Tailler les végétaux

Pour les arbustes isolés ou bien en haie, taillez-les avant l’arrivée du froid. Limitez les lianes des plantes grimpantes devenues trop envahissantes en utilisant un sécateur afin de les canaliser. Toutes les plantes vivaces fanées méritent d’être coupées au ras du sol.

Récolter les derniers fruits et légumes

Poires, pommes, raisin, coings et bien d’autres fruits sont conservés dans un fruitier pour en profiter plusieurs mois. Au potager, tous les légumes du soleil – comme les tomates, courgettes, aubergines, poivrons et les courges – sont récoltés, mangés au fil des jours. Si l’abondance était au rendez-vous, préparez-les en compotes, confitures, chutneys ou tout simplement conservez-les congelés.

Fruits et légumes d'automne à cueillir ou ramasser. © Alexander Raths, Adobe Stock

Utiliser le compost

Mélange de matières brunes et vertes ramassées, stockées et superposées toute l’année, le compost est indispensable en automne. Il va servir de paillage pour protéger et enrichir le pied des arbres, arbustes et plantes vivaces. Lors des plantations automnales, il va entrer dans la composition du mélange riche qui aidera les plantes à se développer correctement. Il va se décomposer par l’intermédiaire des micro-organismes présents dans le sol.

Rentrer les plantes frileuses

Arrachez et stockez les bulbes d’été comme les dahlias, glaïeuls ou cannas. Si vous habitez dans une région au climat froid, hivernez les plantes méditerranéennes comme les lauriers, les bougainvillées ou autres hibiscus. Pour ceux qui résistent à des températures basses, protégez-les avec un voile d’hivernage.

Entretenir sa pelouse

Les jours raccourcissent et les dernières tontes sont à faire. Le passage de la tondeuse permet de hacher les feuilles mortes et les brins d’herbe, déchets à conserver pour le compost ou pour créer un paillage. Si votre pelouse est abîmée, c’est le moment de la regarnir et d’apporter un engrais organique qui va favoriser la pousse de nouveaux brins. Si elle est envahie de mousse, passez le scarificateur pour l’aérer.

Dernière tonte de pelouse en automne. © Saklakova, Abobe Stock

Planter les végétaux

Avec le printemps, l’automne reste la saison idéale pour opérer les plantations de végétaux en pots ou à racines nues. Ils ont ainsi le temps de s’enraciner et le départ de la végétation dès le mois d’avril suivant est meilleur et rapide. Les pluies de l’arrière-saison et la terre encore chaude facilitent la reprise des végétaux. À l’aide d’une bêche, plantez donc les plantes vivaces, les arbustes à petits fruits, les arbres fruitiers, les arbres, les plantes aromatiques, etc.

Enrichir le sol du potager

Une fois les derniers légumes d’automne récoltés, ne laissez pas la terre nue. Utilisez cette fin d’année pour enrichir le sol de votre potager nourricier. Étalez du fumier, du compost ou des feuilles mortes qui vont, petit à petit, s’incorporer au sol et le nourrir ainsi que les micro-organismes.

Prendre soin de son outillage

Avant de rentrer les outils coupants, entretenez les lames et affûtez-les. Nettoyez la brouette, les soucoupes, les tuteurs, les châssis ou encore les pots. Stockez-les dans un abri. Pour les outils à moteur, prévoyez la vidange et le nettoyage des lames.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !