Une pelouse envahie par la mousse. © DR

Maison

Comment éliminer la mousse sur sa pelouse ?

Question/RéponseClassé sous :Jardinage , entretien de pelouse , entretenir le gazon

Avoir une belle pelouse aux allures de green de golf demande beaucoup de travail. Préparer le sol, semer le gazon, arroser, tondre, tout ce travail est pourtant réduit à néant si de la mousse se forme. Terrain humide, peu aéré ou argileux, il est possible d'y remédier en utilisant un produit antimousse et un scarificateur.

La mousse envahit facilement les pelouses pour de nombreuses raisons.

Connaître les facteurs favorisant la mousse

L'humidité stagnante compte parmi les facteurs majeurs. Le terrain est constamment humide lorsqu'il se situe dans une zone ombragée, notamment sous un arbre à feuillage dense ou dans une cour entourée par de hauts murs. Le gazon manque ainsi d'ensoleillement et l'humidité générée par l'arrosage ou par la pluie stagne. S'ajoute à cela le manque d'aération.

Piétiner fréquemment une pelouse compacte le sol et bloque l'aération des racines. Un gazon asphyxié par le feutrage empêche également l'infiltration de l'eau dans la terre. Par ailleurs, un sol argileux est lourd, compact et donc mal aéré. De plus, un sol acide favorise la prolifération de la mousse.

Il est possible de mesurer le taux d'acidité du sol avec un kit de pH disponible dans les jardineries. Un terrain pauvre en éléments nutritifs, soit en potasse, en magnésium et en calcium, sera facilement envahi par la mousse. Une tonte trop courte encourage aussi son apparition.

Lutter contre la mousse

Éliminer la mousse permet de conserver une belle pelouse. Pour ce faire, utilisez un produit anti-mousse. Généralement appelé « engrais gazon anti-mousse », il est en vente dans les magasins de jardinerie. Ce produit à double action est nocif pour la mousse. Il nourrit également la pelouse de manière à favoriser sa croissance au détriment de ses ennemis. Néanmoins, préférez une formule bio.

Le marché propose des engrais antimousse contenant du sulfate de fer. Certes, ce composant extrait rapidement les plaques de mousse, mais il renforce parallèlement l'acidité du sol, ce qui est propice à sa réapparition ultérieure. Le début du printemps et l'automne sont parfaits pour appliquer l'engrais anti-mousse.

Il faut tondre la pelouse assez court avant de pulvériser ou de verser le produit sur toute sa surface. Utiliser de la cendre de bois est une autre alternative. Riche en calcium, elle lutte contre l'acidité du sol. La cendre favorise aussi l'activité des micro-organismes dans l'aération du terrain. Toutefois, ces méthodes sont facultatives. Un coup de scarificateur, au printemps et à l'automne, élimine mécaniquement la mousse de la pelouse. Cette opération retire le feutrage et une grande quantité de mousse. Ainsi, elle régénère le gazon en améliorant les échanges d'air et d'eau avec le sous-sol.

Empêcher la réapparition de la mousse

Limiter la réapparition des mousses implique d'élaguer les arbres qui ombragent la pelouse, d'éviter les tontes trop courtes et d'aérer régulièrement le gazon en profondeur. Un apport en engrais organique à libération lente encourage la croissance de la pelouse. Un apport de sable permet à la terre d'être plus argileuse. Appliquer de la chaux rééquilibre le pH dans le cas d'un sol acide. Un drainage du sol est nécessaire si l'humidité stagne constamment.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi