Quelques signes peuvent alerter lorsque les plantes manquent d'eau : feuilles jaunies et tombantes, tige sèche ou molle, substratsubstrat sec au toucher... Malheureusement, dans ces cas-là, il est déjà souvent trop tard. Des chercheurs de l'université Cornwell à New York viennent de présenter une approche originale pour détecter la déshydratationdéshydratation des plantes : écouter la vibration des feuilles. « Imaginez la feuille comme une règle flexible dont un bout est fixe et l'autre flottant. Une règle plus rigide va produire des vibrations d'une fréquence plus élevée qu'une règle très flexible », explique  Sunghwan Jung, le chercheur qui a dirigé la recherche présentée lors d'une conférence de l'American Physical Society. Or, lorsque la feuille s'assèche, elle perd de sa pressionpression interne et devient plus molle et flexible, et produit donc des fréquences plus basses.

Voir aussi

Ces plantes deviennent fluo quand elles ont soif

Toutefois, chaque feuille n'est pas affectée de la même manière. Les chercheurs ont privé d'arrosage des plants de colza durant quatre jours, après quoi environ 60 % des feuilles ont commencé à se recroqueviller sur elles-mêmes. Ce faisant, les feuilles sont devenues plus denses et donc moins aptes à transporter l'eau et plus rigides. Elles ont alors vibré à une fréquence deux fois plus élevée. À l'inverse, 40 % des feuilles sont devenues molles, avec une fréquence de vibrationvibration réduite de 30 %.

Cette étude ne servira pas seulement à savoir quand arroser vos plantes vertes, mais pourrait aussi servir dans l'agricultureagriculture, souligne Sunghwan Jung. « En mesurant la fréquence des vibrations foliaires, notre logiciellogiciel pourra déterminer si les plantes subissent un stress hydriquestress hydrique et alerter les agriculteurs », fait valoir le chercheur.