Le sel modifie la pression osmotique entre le liquide intra et extra-cellulaire. © HandmadePictures, Adobe Stock
Santé

Pourquoi le sel donne-t-il soif ?

Question/RéponseClassé sous :Nutrition , sel , manger salé
 

[EN VIDÉO] Pourquoi le sel donne soif ?  Manger des aliments salés augmente la sensation de soif, mais c'est un signal trompeur : en réalité, la consommation de sel entraîne une diminution des apports en eau. 

Manger des aliments salés augmente la sensation de soif, en raison de la variation de la pression osmotique. Un signal de soif trompeur, car en réalité la consommation de sel favorise la rétention d'eau.

Grignoter des chips ou de biscuits apéritifs nous donne souvent envie de boire. Manger des plats salés accroît le sensation de soif en raison de l'équilibre osmotique de l'organisme.
Le corps est composé à 60% d'eau, dont environ deux tiers est situé dans les cellules (liquide intracellulaire). Lorsqu'on mange des aliments salés, l'excès de sodium (Na+) se retrouve dans la liquide extracellulaire, ce qui accroît la pression osmotique. Pour réguler la pression des deux côtés de la membrane cellulaire, l'eau est relâchée vers le milieu extracellulaire, ce qui envoie au cerveau un signal de soif. De plus, afin d'éliminer le sel en excès, les reins vont devoir «diluer» le sel en l'éliminant dans les urines.

Manger des snacks salés donne envie de bière bien fraîche. © Melinda Nagy, Adobe Stock

Manger salé favorise la rétention d’eau

Cette sensation de soif ne signifie pas pour autant que les besoins réels en eau augmentent, les reins régulant la quantité d'urine en fonction des apports en eau et en sodium. Sur le long terme, une forte consommation de sel a au contraire tendance à favoriser la rétention d'eau. Des chercheurs américains et allemands ont mené des tests physiologiques chez des individus mangeant des menus comportant des doses quotidiennes de sel allant de 6 à 12 grammes par jour, et ont découvert que manger très salé avait plutôt tendance à diminuer la consommation totale d’eau. Le sel a en effet tendance à accroître la production d'urée par le foie et les muscles, qui s'accumule ensuite dans les reins. Or, l'urée contrecarre l'action du sodium en retenant l'eau et en la redistribuant dans le corps. Un mécanisme qui permet d’économiser l’eau, mais qui est aussi énergétique. Ainsi manger salé n'augmente donc pas la soif... mais la faim.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement). Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !