Il existe une multitude de sels différents. © Daniel Vincek, fotolia

Santé

Sel : quelle est la quantité recommandée ?

Question/RéponseClassé sous :Nutrition , aliments riches en sel , réduire sa consommation de sel

Si le sel est essentiel à notre corps, nous en consommons beaucoup trop par rapport à nos besoins. Un excès, dû notamment au sel caché dans les aliments transformés.

Le sel est notre première source de sodium (dans un gramme de sel courant, il y a 400 mg de sodium environ). Cet élément est essentiel à l'organisme : il sert notamment à répartir l'eau dans notre corps, à réguler la pression et le volume sanguin et au bon fonctionnement des muscles et du cœur. Mais un excès de sodium est à l'inverse néfaste pour la santé. Il aggrave certains problèmes comme l'ostéoporose et la rétention d'eau et entraîne une augmentation de la tension artérielle et des risques de maladies cardiovasculaires.

Il faut faire encore plus attention à sa consommation de sel avec certains médicaments, notamment la cortisone, qui va favoriser la rétention d’eau. Pour ne pas « gonfler », évitez donc le sel pendant le traitement. © matka_Wariatka, fotolia

Une baguette de pain = la moitié de nos apports quotidiens en sel

Chaque jour, nous consommons en moyenne neuf grammes de sel. Bien plus que les cinq grammes quotidiens (un peu moins d'une cuillère à café) préconisés par l'OMS. Pourtant, il ne suffit pas de faire disparaître la salière de notre table pour parvenir à cet objectif : 80 % à 90 % du sel consommé proviennent en effet des aliments transformés et des plats préparés. Une baguette de pain, par exemple, contient 2,44 grammes de sel, soit la moitié de nos besoins. Le sel est aussi très présent dans la charcuterie, le fromage ou les soupes en brique.

Des eaux minérales riches en sodium

Plus surprenant, certains aliments au goût sucré en contiennent aussi des quantités non négligeables. Une portion de céréales au chocolat peut ainsi contenir jusqu'à 0,25 g de sel. Méfiez-vous aussi de certaines eaux minérales riches en sodium, comme Vichy Celestins, St Yorre ou Arvie. Pour réduire ses apports en sel, il faut d'abord se déshabituer du goût salé. On peut par exemple remplacer le sel par des herbes aromatiques ou des épices pour relever les viandes et légumes, et privilégier les produits bruts aux produits transformés.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question Santé de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez (plus ou moins secrètement).

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi