Un expert vous aidera dans le choix du nouveau système de chauffage. © Isy by EDF
Maison

Comment installer un nouveau système de chauffage ?

Question/RéponseClassé sous :Bâtiment , chauffage , Thermique

Votre chaudière subit le poids des ans. Malgré un entretien régulier, elle peine à réchauffer la maison et vos factures s'envolent. Un expert chauffagiste saura vous conseiller dans le choix du nouveau système de chauffage et assurer une installation dans les règles. Il connaît également toutes les ficelles permettant d'obtenir les aides auxquelles vous avez droit.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Première en France : un chauffage urbain utilise de la chaleur stockée  À Brest, l’université est chauffée par une réserve d’eau… mais seulement en fin de weekend. Cette installation de stockage thermique, unique en France, permet de lisser la fourniture d’énergie à l’échelle d’un quartier. 

Quand vient le moment de rénover son système de chauffage central, le choix de l'énergie prend une importance particulière. Il conditionne la nature des travaux à réaliser et les aides, publiques ou privées, pouvant être accordées : crédit d’impôt transition énergétique (CITE), éco-prêt à taux zéro, prime coup de pouce chauffage programme « Habiter mieux » de l'Anah, etc.

Faire installer votre système de chauffage par une entreprise ou un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l'Environnement) est un préalable indispensable.

La certification RGE Chauffage+ est une marque de qualité indissociable du principe d’éco-conditionnalité. © Qualit’Enr

Par quoi remplacer sa vieille chaudière au gaz ?

Dans le cas d'un système de chauffage au gaz naturel avec radiateurs haute température, la solution la plus simple consiste à installer une chaudière à condensation adaptée au réseau hydraulique. Ce type d'appareil permet jusqu'à 25 % d'économie d'énergie, pour un investissement de départ très abordable.

Si l'installation comprend des radiateurs basse température ou un chauffage par le sol, le mieux pour réaliser des économies d'énergie est d'installer une pompe à chaleur aérothermique. Pour chaque kilowattheure d'électricité consommé, l'appareil fournit en moyenne 3 kWh gratuits. Sa pose ne nécessite pas de gros travaux ni de modification du réseau de chauffage.

Pour que la pompe à chaleur atteigne son meilleur rendement, la maison doit être bien isolée. Dans le cas contraire, la pose d'une PAC haute température reste possible mais au prix d'une moindre rentabilité.

La PAC air/eau peut également s’installer en complément d’une chaudière existante compatible. Elle fonctionne tant que les conditions climatiques sont favorables. Lorsque la température extérieure passe sous le seuil de rentabilité, la chaudière prend le relais. © Viessmann

Quelles solutions dans le cas d'une chaudière fioul ?

Dans une maison non raccordée au gaz de ville, il est tentant de choisir en remplacement une chaudière fioul à condensation. Cela permet, avec un minimum de travaux, une économie de chauffage de 10 à 15 %. On pourrait envisager d'installer à la place une chaudière GPL haute performance. Mais le gaz de pétrole liquéfié n'est pas bon marché et l'implantation de la citerne (en aérien ou enterrée) s'avère plutôt contraignante.

Dans une région bénéficiant d'un climat pas trop rigoureux, une pompe à chaleur est préférable à tout point de vue. Là où les hivers sont rudes, une chaudière automatique à granulés offre plus d'avantages. Elle utilise l'un des combustibles les moins chers du marché, pour un rendement moyen compris entre 75 et 90 %. Se pose toutefois la question du dispositif de stockage, qui doit avoir un volume suffisant pour assurer une totale autonomie de fonctionnement pendant toute la saison de chauffe.

La chaudière à granulés peut être alimentée par vis sans fin à partir d’un silo proche. Lorsque l’espace de stockage est éloigné, l’alimentation s’effectue par aspiration. © Induscabel
  • La quantité de granulés à stocker varie en fonction de la surface à chauffer, de l'isolation du bâtiment et des habitudes de consommation des habitants. Un foyer chauffé au fioul utilise environ 1.650 litres par an, ce qui équivaut à un peu plus de 3 tonnes de granulés.
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !