Maison

Anthurium andraeanum : arrosage et entretien

Dossier - Les plantes d'intérieur, une arme verte antipollution ?
DossierClassé sous :jardin , Maison , Pollution

Pour assainir son cadre de vie, rien ne vaut une aération régulière de son intérieur. Il existe par ailleurs des plantes ayant la particularité d'absorber certains polluants. Sont-elles intéressantes pour nos maisons ? Futura a mené l'enquête.

  
DossiersLes plantes d'intérieur, une arme verte antipollution ?
 

Anthurium andraeanum, surnommée « flamant rose » ou « langue de feu », est une belle plante d'intérieur jouissant d'une grande spathe entourant une sorte de filament recourbé appelé « spadice ». Cette inflorescence très colorée s'épanouit en général en été, pendant plusieurs semaines et, parfois, durant toute l'année.

Quel arrosage et quel entretien pour Anthurium andraeanum ? © Tim Waters, CC by-nc 2.0

Il existe plusieurs espèces d'Anthurium. La plus connue, Anthurium andraeanum, se reconnaît par la présence de feuilles coriaces et lancéolées, d'une couleur vert foncé et dont les spathes sont blanches, rouges ou d'un beau coloris saumon.

Lumière

Anthurium andraeanum ne réclame pas beaucoup de lumière pour fleurir. Mieux vaut placer cette plante à côté d'une fenêtre ombragée.

Chaleur

Ce végétal se développe mieux lorsqu'il est placé dans un local disposant d'une température constante, entre 18 et 21 °C. En hiver, il ne risque pas pour autant de souffrir d'une température plus faible, aux alentours de 13 à 14 °C.

Arrosage

Quand cette plante se trouve en pleine croissance, mieux vaut lui apporter abondamment de l'eau. Pendant sa période hivernale, laissez le mélange terreux se dessécher sur quelques centimètres avant de l'arroser à nouveau.

Entretien

En cas de rempotage, utilisez un mélange renfermant une forte proportion de tourbe et de sable, avec, si possible, quelques feuilles en voie de décomposition.

Multiplication

Effectuez une division de votre touffe, dès le printemps, afin de placer les portions obtenues et comprenant des racines dans de nouveaux pots.

Polluants éliminés par cette plante : formaldéhyde et xylène.