Maison

Spathiphyllum wallisii : entretien, arrosage, rempotage…

Dossier - Les plantes d'intérieur, une arme verte antipollution ?
DossierClassé sous :jardin , Maison , Pollution

Pour assainir son cadre de vie, rien ne vaut une aération régulière de son intérieur. Il existe par ailleurs des plantes ayant la particularité d'absorber certains polluants. Sont-elles intéressantes pour nos maisons ? Futura a mené l'enquête.

  
DossiersLes plantes d'intérieur, une arme verte antipollution ?
 

Le spathiphyllum est une plante très appréciée pour son feuillage vernissé et ses inflorescences de couleur crème, ressemblant à celles des arums et qui s'épanouissent au sommet de longues hampes s'élevant au centre de touffes de feuilles très élégantes. Spathiphyllum wallisii représente son espèce la plus connue.

Spathiphyllum wallisii : entretien, arrosage, rempotage… © Alan Gordine, Shutterstock

La hauteur de Spathiphyllum wallisii (30 cm) n'est pas spectaculaire, tandis que ses feuilles mesurent 15 cm sur 8, à l'extrémité de pétioles de 15 cm.

Quelle température pour ma plante ? © Flickr, CC by-nc-sa 2.0

Lumière

Attention : le plein soleil a tendance à brûler le feuillage de cette plante ! Placez-la plutôt dans une ambiance de lumière voilée.

Chaleur

Spathiphyllum wallisii préfère la température normale d'une pièce, sans descendre en dessous de 13 °C.

Arrosage

Modérez les apports en eau en laissant sécher le support terreux sur 1 cm entre deux interventions. Bassinez le feuillage une fois par semaine.

Entretien

Lors de vos rempotages annuels, au printemps, placez ce végétal dans un mélange de terreau de feuilles et de sable grossier.

Multiplication

Prévoyez une division printanière des grosses touffes de feuilles. Séparez les rhizomes délicatement, munis de 2 à 3 feuilles chacun, puis placez-les dans des pots de 8 cm de diamètre.

Polluants éliminés par cette plante : benzène, formaldéhyde, xylène et toluène.