L’eau oxygénée peut être utilisée comme détachant ou désinfectant. © bignai, Fotolia

Maison

Eau oxygénée

DéfinitionClassé sous :Maison , danger du peroxyde d'hydrogène , peroxyde d'hydrogène

Le peroxyde d'hydrogène est un composé chimique de formule H2O2 dont la solution aqueuse est l'eau oxygénée. Incolore, celle-ci a tendance à être instable, car de nombreuses substances agissent comme catalyseur pour sa dismutation en eau et oxygène selon la réaction exothermique 2 H2O2 → 2 H2O + O2. Les plus actives sont les métaux lourds et leurs sels (cuivre, cobalt, manganèse, chrome, nickel, molybdène, plomb, fer...), mais de simples impuretés, une exposition à la chaleur ou à la lumière accélère aussi la réaction. Pour améliorer sa durée de conservation, les solutions d'eau oxygénée vendues dans le commerce sont stabilisées avec des agents permettant de complexer ou d'adsorber les impuretés.

Le peroxyde d’hydrogène se décompose facilement en eau et oxygène. © Wikipédia

Le peroxyde d'hydrogène est produit naturellement comme sous-produit de la respiration cellulaire via des enzymes appelées peroxydases qui catalysent la dismutation. Industriellement, il est habituellement fabriqué par oxydation d'anthrahydroquinone en anthraquinone.

Risques de combustion et d’explosion

En milieu acide, le peroxyde d'hydrogène est l'un des plus puissants oxydants connus, avec une réac​tion parfois violente en présence de certains produits organiques (acétone, acétaldéhyde, acide formique, alcools). À de fortes concentrations, l'eau oxygénée peut provoquer une explosion avec des matières organiques (huiles, graisses, kérosène...) et l'inflammation spontanée de matériaux tels que le bois, la paille ou le coton. De plus, des vapeurs explosives peuvent se former en cas d'ébullition.

Risques toxicologiques

Chez l'humain, l'eau oxygénée est faiblement toxique grâce aux peroxydases qui la décomposent naturellement. Elle peut quand même induire des effets irritants ou caustiques sur la peau et les yeux. Elle peut aussi engendrer des eczémas et des réactions phototoxiques. Le peroxyde d'hydrogène est en revanche génotoxique pour certaines bactéries (notamment E. coli) et de nombreux microorganismes (d'où son action désinfectante).

Utilisations de l’eau oxygénée

Du fait de ses propriétés oxydantes et décolorantes, l'eau oxygénée trouve de nombreuses utilisations à des concentrations différentes :

  • blanchiment de la pâte à papier (cet usage représente plus de 50 % de la production),
  • désinfectant local et arrêt des saignements,
  • blanchiment des dents,
  • blanchiment et détachant ménager (linge, carrelage, plans de travail...),
  • décoloration des poils et des cheveux,
  • traitements dermatologiques,
  • fabrication d'explosifs,
  • stérilisation des cultures, 
  • purification d’eau de piscine,
  • comburant pour la propulsion d'avions et de fusées.
Abonnez-vous à la lettre d'information La quotidienne : nos dernières actualités du jour.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi