Quelques jours avant le début du salon berlinois de l’IFA, Samsung vient de dévoiler une troisième montre intelligente, baptisée Gear S. Il s’agit du troisième modèle lancé en moins d’un an par le fabricant sud-coréen. Sa particularité ? Elle supporte la 3G.
Cela vous intéressera aussi

La troisième tentative sera-t-elle la bonne ? Après avoir lancé deux montres intelligentes sans susciter l'enthousiasme des foules, Samsung retente sa chance avec un nouveau modèle, baptisé Gear S. Annoncée en amont du salon berlinois de l'IFA, cette montre est dévoilée au moment où les rumeurs sur l'iWatch d'Apple sont reparties de plus belle.

Sur le plan technique, la Gear S se démarque par le support de la 3G3G. D'après Samsung, les usagers pourront lancer ou recevoir des appels sans avoir besoin de sortir leur mobile. On présume que la montre passera le relais à une oreilletteoreillette Bluetooth (ou au mobile) une fois la liaison établie. Sinon, il ne sera pas du tout pratique de rapprocher alternativement la montre de l'oreille et de la bouche pendant une conversation.

La Gear S sera en mesure d'afficher des SMSSMS et des notifications diverses directement sur l'écran incurvé Amoled de 2 pouces (360 par 480 pixelspixels). Un processeurprocesseur double-cœur cadencé à 1 GHz, un espace de stockage de 4 Go, une mémoire vivemémoire vive de 512 Mo, une connectivité WiFiWiFi (802.11 b/g/n) et BluetoothBluetooth (4.1) et le support du GPSGPS complètent l'ensemble.

La montre fonctionne avec le système d'exploitationsystème d'exploitation mobile Tizen (et non Android Wear) et dispose, d'après Samsung, d'une autonomieautonomie de deux jours dans le cadre d'une utilisation « classique ». Elle inclut un accéléromètreaccéléromètre, un gyroscopegyroscope, une boussole, un baromètre, un cardiofréquencemètre et des senseurssenseurs mesurant la lumièrelumière ambiante et les UVUV.

La montre connectée Samsung Gear S, désormais compatible 3G. © Samsung

La montre connectée Samsung Gear S, désormais compatible 3G. © Samsung

L'arrivée de la Gear S est le signe que Samsung ne convainc pas avec ses montres intelligentes. En effet, l'entreprise asiatique en est déjà à son troisième modèle lancé en moins d'un an. Le tout premier modèle -- Galaxy Gear -- a été mis en vente en septembre 2013, suivi quelques mois plus tard par l'arrivée de son successeur, la montre Galaxy Gear 2.

Un modèle plus élégant

Il faut néanmoins reconnaitre à Samsung une certaine obstination même si le développement d'une ligne de produits consacrée aux montres intelligentes a aussi été provoqué par les rumeurs insistantes évoquant les ambitions d'Apple dans ce domaine. Rumeurs qui ont repris du poil de la bête ces jours-ci, puisque la firme de Cupertino serait sur le point de dévoiler l'iWatch lors d'une conférence début septembre.

Si l'iWatch est effectivement sur les rails, la Gear S aura-t-elle les épaules suffisantes pour rivaliser avec la montre intelligente d'Apple ? Cela reste à voir. Nonobstant les considérations techniques et les fonctionnalités, une montre se doit d'être élégante. Elle fait en effet partie de ces biens pouvant renseigner sur le niveau social de la personne qui la porteporte.

Or jusqu'à présent, les montres Gear et Gear 2 n'étaient pas franchement esthétiques (leur écran est plat, large et rectangulaire et des vis sont visibles sur la façade du premier modèle). Avec la Galaxy S, Samsung a fait un vrai effort pour la rendre agréable à l'œilœil. Une mise à niveau indispensable face à Apple, dont la réputation dans le design n'est plus à faire.