Dans une réponse à un tweet, Elon Musk a indiqué que près de 100 dispositifs d’accès à Internet par satellite Starlink avaient été livrés en Iran. Ils serviront aux populations à continuer de disposer d’une connexion à Internet alors que les autorités cherchent à couper le réseau sur le territoire pour contenir les manifestations.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] Combien de satellites tournent autour de la Terre ? 2.787 satellites sont opérationnels au 31 décembre 2020 selon l'association UCS (Union of Concnull

En Iran, cela fait plus de cent jours que des vaguesvagues de protestations ont lieu suite à l'arrestation et la mort de Mahsa Amini. Ces manifestations, fortement réprimées, auraient conduit à l'arrestation de plus de 14 000 personnes selon l'Organisation des Nations unies (ONU). D'après les sources d'Human Rights Activists in Iran, plus de 500 manifestants auraient été tués. La colère est animée par une jeunesse très mobilemobile qui vient surprendre les forces de l'ordre par son organisation. Et pourtant, le contrôle total du réseau Internet et ses limitations ne changent rien. Les populations utilisent depuis longtemps des VPN pour passer outre les restrictions d'accès de plus en plus sévères. Mais les autorités les bloquent les uns après les autres. L'accès à Instagram et WhatsApp était déjà coupé et le reste des réseaux sociauxréseaux sociaux est également filtré. Même l'accès au Play StoreStore est bridé. À force de pressionspressions, le blocage des réseaux vient limiter la diffusiondiffusion d'informations dans le pays. Mais pour contrer ces manœuvres, les opposants disposent d'une botte secrète : des récepteurs StarlinkStarlink. Entre deux de ses frasques permanentes sur Twitter, le truculent Elon Musk a cherché à tirer la couverture à lui en répondant à un tweet au sujet des libertés des femmes en Iran. En réponse, il explique qu'une centaine de bornes Starlink sont actives sur le territoire pour créer des réseaux indépendants et non muselés.

Le patron de Starlink avait annoncé dès septembre son intention de livrer des systèmes de réception par satellite en Iran. Il explique aujourd’hui que près d’une centaine vont être activés. © Twitter

Des réseaux par satellites indépendants

Des informations récentes du Wall Street Journal indiquaient déjà que depuis la fin du mois d'octobre ces équipements Starlink étaient livrés en Iran. Ces petits spots WifiWifi reçoivent leur liaison à l'internet mondial via la constellationconstellation de 2 000 minuscules satellites en orbiteorbite basse de Starlink. Ces dispositifs ont déjà été envoyés par milliers en Ukraine pour redonner de la connectivité sur les zones dont les infrastructures Internet ont été détruites ou coupées par l'occupant russe. Il y en aurait environ 25 000. Ces systèmes d'accès à Internet sont devenus sur le terrain un outil indispensable pour la défense du pays. Malgré cela, le milliardaire s'était embourbé dans des déclarations polémiques en proposant un plan de paix très mal perçu par les Ukrainiens. À la mi-octobre, Elon MuskElon Musk estimait que ce financement allait revenir à 400 millions de dollars sur 12 mois. Il avait alors annoncé que sa compagnie ne pouvait payer plus longtemps et que le Pentagone devait prendre le relais. Dès le lendemain, il avait brusquement fait machine arrière.