Sciences

L'étoile Êta de la Carène en éruption

Dossier - L'histoire de l'univers
DossierClassé sous :Astronomie , Univers , Galaxie

-

Un dossier qui retrace l'histoire de l'univers, du Big Bang à la Grande Oxygénation, en passant par la naissance du Soleil et l'apparition de la vie.

  
DossiersL'histoire de l'univers
 

13,7 milliards d’années après le Big Bang : 5600 avant notre ère.

La nébuleuse du crabe. © NASA/JPL-Caltech, DP

Sous l'effet de l'énorme pression qu'exerce l'activité débridée de son cœur, une des étoiles les plus massives de la Voie lactée relâche une gigantesque bouffée de matière qui provoque un accroissement brutal de sa luminosité.

Vue enregistrée par le télescope spatial Hubble de la nébuleuse de l’Homoncule, avec ses deux lobes de matière relâchés aux pôles d’Êta de la Carène lors de l’éruption observée dans les années 1840. © Dunod 2011

Pour les Grecs de l'Antiquité, la constellation du Navire Argo évoque le bateau de Jason parti en quête de la Toison d'or. Elle est toutefois retaillée au XVIIIe siècle en trois plus petites, dont la Carène. C'est là que se trouve, à 7.500 années-lumière du Soleil, une des étoiles les plus massives de la Voie lactée : Êta de la Carène, désignation souvent abrégée en Êta Car.

L'Êta Car, une étoile chaotique

Cent fois plus massive et 5 millions de fois plus lumineuse que notre Soleil, Êta Car tourne sur elle-même à une vitesse de rotation proche de la limite au-delà de laquelle elle se désagrégerait sous l'effet des forces centrifuges. L'astre s'en trouve donc assez aplati. Ses pôles, plus proches des sites où se déroulent les réactions de fusion nucléaire, subissent ainsi une très forte pression de radiation. Les couches polaires de l'étoile enflent jusqu'à la rupture : c'est l'éruption ! Les masses de gaz surchauffé qui s'échappent des pôles confèrent à Êta Car l'éclat d'une supernova dont l'écho rejoint la Terre dans les années 1840. Avant cet événement, ce n'est, par son éclat, que la septième étoile de la Carène (comme l'indique le rang de la lettre êta dans l'alphabet grec). Après l'éruption, Êta Car est la deuxième étoile la plus brillante de tout le ciel après Sirius.

Êta Car devient ensuite très variable : invisible à la fin des années 1860, elle brille de nouveau dans les années 1990. Ce comportement chaotique, faisant suite à une phase de furieuse instabilité, laisse à penser que l'étoile est sur le point d'atteindre le stade ultime de son évolution. Par sa configuration, Êta Car pourrait dans un avenir proche finir en hypernova, une explosion stellaire ultrabrillante, peut-être à l'origine des sursauts gamma longs. Si d'aventure Êta Car enclenche un sursaut gamma et que l'un des deux jets ainsi produits atteint la Terre, ce sera l'apocalypse...