Sciences

Le disque de Phaistos, un document astronomique archéologique ?

Dossier - L'histoire de l'univers
DossierClassé sous :Astronomie , Univers , Galaxie

-

Un dossier qui retrace l'histoire de l'univers, du Big Bang à la Grande Oxygénation, en passant par la naissance du Soleil et l'apparition de la vie.

  
DossiersL'histoire de l'univers
 

13,7 milliards d’années après le Big Bang : 1700 ans environ avant notre ère.

Le disque de Phaistos. © Olaf Tausch, CC BY 3.0

Dans un quartier d'habitation proche du palais de Phaistos, au sud de l'île de Crête, un disque d'argile cuite couvert sur ses deux faces de 241 hiéroglyphes sert un usage mystérieux. Ce disque de Phaistos, découvert en 1908, pourrait correspondre à un document astronomique archaïque.

La découverte du disque de Phaistos

Le 3 juillet 1908, dans la plaine crétoise de la Messara, une équipe de scientifiques italiens dirigée par l'archéologue Luigi Pernier exhume au milieu des ruines plusieurs fois millénaires du palais de Phaistos un disque d'argile d'environ 16 centimètres de diamètre, ses deux faces couvertes de 241 pictogrammes. On y distingue des figures telles qu'une tête chauve, une coquille Saint-Jacques, une mâchoire d'âne, un bouclier, une colombe et son rameau d'olivier, un chrysanthème (ou une marguerite), un pressoir (ou une ruche)... en tout 45 signes différents, certains répétés plusieurs fois.

Le disque de Phaistos, toujours bien mystérieux

Cette découverte suscite rapidement l'intérêt de la communauté scientifique, mais aussi du grand public, certains réclamant déjà le nouveau Jean-François Champollion qui pourrait décrypter un texte ou un message dont la réalité est considérée d'emblée comme avérée... Près d'un siècle après sa découverte, le disque de Phaistos résiste toujours à l'élucidation quant à son origine et sa fonction, malgré les nombreuses théories envisagées à leurs sujets... Il n'est même pas certain qu'il s'agisse d'un texte, même si plusieurs déchiffrements ont été proposés.

Le disque pourrait dater du IIe millénaire avant notre ère, peut-être du XVIIe siècle. À ce jour, aucun autre objet similaire n'a été retrouvé, si bien qu'il est impossible de départager les différentes hypothèses. L'authenticité du disque est peu contestée mais quelques voix se sont tout de même élevées pour affirmer qu'il s'agissait d'un faux archéologique.